La Norvège n'a pas atteint son objectif climatique pour 2020 - 3

Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 3,2 % de 2019 à 2020 à 50 millions de tonnes équivalent CO2. Ainsi, la Norvège n’a pas atteint son objectif climatique pour 2020 – un maximum de 48,6 millions de tonnes.

Les émissions provenant de l’extraction de pétrole et de gaz ont diminué de 4,4% de 2019 à 2020. Cela correspond à 13,3 millions d’équivalents CO2, selon les chiffres de Statistics Norway (SSB).

L’objectif du parlement norvégien (Storting) était que la Norvège émette un maximum de 48,6 millions de tonnes d’équivalent CO2 d’ici 2020.

La plus forte baisse provient du chauffage dans les autres industries et les ménages. Là, une diminution de 600 000 tonnes d’équivalent CO2 a été enregistrée, ce qui correspond à 18 %.

Il y a eu une diminution de 8,4 millions de tonnes d’équivalent CO2 du trafic routier entre 2019 et 2020, ce qui correspond à 3,9%.

« Gênant »

La Société norvégienne pour la conservation de la nature estime qu’il est « incroyablement embarrassant » que la Norvège n’ait pas atteint ses objectifs climatiques pour 2020.

« Malgré la pandémie, nous n’avons pas pu atteindre l’objectif, et cela signifie que nous devons réduire les émissions beaucoup plus et beaucoup plus rapidement à l’avenir », a noté le leader Truls Gulowsen.

« Scandale »

Le Parti Vert (MDG) estime que le gouvernement Solberg ne prend pas la crise climatique au sérieux.

« C’est un scandale. C’est maintenant un fait que la Norvège, avec le gouvernement en place, a mis le pied sur la politique climatique et a brisé l’objectif climatique pour 2020 », a déclaré le chef du parti par intérim, Arild Hermstad.

« La première chose que l’OMD exigera après les élections est donc que nous fassions un nouveau plan climatique pour un réel changement de rythme dans la politique climatique norvégienne », a-t-il déclaré.

Statistics Norway corrige les chiffres

Le SSB a ajusté les chiffres des ventes de gazoles marins et de diesel automobile de 2012 à 2019. Les chiffres d’émissions précédemment publiés étaient trop faibles en ce qui concerne la pêche, le trafic côtier et routier.

Les émissions pour 2019 ont été ajustées à la hausse de 2,7% à 51,7 millions de tonnes d’équivalent CO2.

Les émissions pour 2019 provenant de la pêche ont augmenté de 157%, le trafic côtier de 35% et le trafic routier de 3% en raison de la correction.

Malgré l’ajustement à la hausse, les émissions de gaz à effet de serre sont les plus faibles depuis 1995, écrit la SSB. Avant la révision des chiffres, les émissions étaient au niveau de 1993.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no