Sondage : le prochain parlement norvégien pourrait être fermement opposé à l'adhésion du pays à l'UE - 3

L’organisation « Non à l’UE » a interrogé un certain nombre de candidats parlementaires sur les questions relatives à l’UE et à l’EEE. Jamais auparavant autant de personnes ne se sont déclarées opposées à l’adhésion à l’UE.

Fondant les élections parlementaires et la répartition des sièges sur le sondage de mai-juin de Norstat pour NRK, « Non à l’UE » a examiné les attitudes de l’UE et de l’EEE vis-à-vis du nouveau Storting.

Peut bloquer les tentatives d’adhésion

Jusqu’à 53,8 % des candidats ont dit « non » à l’adhésion à l’UE, 27,8 % ont répondu « oui », tandis que 18,3 % n’étaient pas sûrs ou n’ont pas répondu.

« L’enquête montre qu’une candidature à l’adhésion à l’UE au cours de la prochaine législature ne sera pas pertinente. Bien qu’il n’y ait pratiquement aucune politique actuelle (qui va dans ce sens), il y aura suffisamment de représentants opposés pour bloquer toute tentative d’adhésion de la Norvège à l’UE », a déclaré le chef du « Non à l’UE », Roy Pedersen, au bureau de presse NTB.

La proportion de « non-candidats » augmente de 4 % depuis la même enquête réalisée en 2017 et de 22 % depuis 2013.

L’enquête montre également que la partie critique pour l’EEE du Storting pourrait être renforcée.

« Par rapport à 2013, il y a deux fois plus de parlementaires qui sont contre l’EEE. Nous voyons également un nombre croissant de représentants parlementaires prêts à utiliser le droit de réserve ou de veto sur les nouvelles directives de l’UE », a ajouté Roy Pedersen.

Plus de veto de soutien

Il a noté que les candidats des partis « oui » clairs sont désormais plus susceptibles de voter contre les directives de l’UE.

Pedersen a souligné que le Parti travailliste (AP) a voté contre la directive ferroviaire de l’UE. L’organisation a également interrogé les représentants du Storting sur leur attitude vis-à-vis des directives européennes.

« Ici, par exemple, les conservateurs disent également qu’ils sont contre une directive de l’UE visant à introduire un salaire minimum légal en Norvège », a déclaré Roy Pedersen à NTB.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no