FHI demande aux étudiants norvégiens qui étudieront à l'étranger cet automne de se mettre en contact pour la vaccination corona - 3

L’Institut national de la santé publique (FHI) souhaite que tous les étudiants norvégiens qui étudieront à l’étranger cet automne soient vaccinés avant leur voyage. Pour ce faire, les étudiants doivent s’inscrire.

« Les municipalités n’ont pas d’informations sur lesquels de leurs habitants sont des étudiants qui étudieront à l’étranger. Les municipalités dépendent de ces étudiants pour les contacter afin de s’inscrire à la vaccination, à la fois pour la première et la deuxième dose », a déclaré Helge Eide de l’organisation du secteur municipal (KS) au bureau de presse NTB.

Dans une lettre d’information aux municipalités du pays, datée de début juin, le FHI a écrit que les étudiants internationaux devraient recevoir la deuxième dose du vaccin corona avant leur voyage.

Cela s’applique à un peu moins de 15 000 personnes, a déclaré Eide. Après que le FHI a fait la recommandation, plusieurs municipalités ont envoyé des avis que les étudiants qui étudieront à l’étranger doivent s’inscrire.

Aucun droit garanti

La capacité des municipalités est-elle une autre question. Le médecin-chef Preben Aavitsland du FHI a déclaré au NTB que les municipalités doivent évaluer si elles sont en mesure de vacciner les étudiants qui partent à l’étranger.

« Nous avons encouragé les municipalités à trouver des solutions pour que les étudiants norvégiens qui partent étudier à l’étranger puissent recevoir deux doses avant de partir. Les communes doivent évaluer elles-mêmes si elles peuvent gérer cela. Ce n’est pas un droit que les étudiants ont », a-t-il déclaré.

Pas assez de vaccins

Les municipalités du pays ne sont pas allées très loin dans le processus de vaccination, mais Aavitsland déclare que les municipalités devraient avoir la capacité en termes de travail.

« Le problème est probablement qu’ils ont peu de vaccins », a-t-il déclaré.

Si les communes ne font pas vacciner tous les étudiants qui partent étudier à l’étranger, une possibilité pourrait être de reporter leur départ. Mais il existe d’autres solutions.

« Une autre possibilité est d’obtenir la dernière dose à l’endroit où ils étudieront, mais les étudiants doivent communiquer avec le campus à ce sujet », a-t-il déclaré.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayEducation

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no