De grandes différences dans la vaccination corona signalées dans les municipalités norvégiennes - 3
Photo : Håkon Mosvold Larsen / NTB

Alors que plusieurs municipalités norvégiennes ont commencé à offrir des vaccins corona aux jeunes de 18 ans en bonne santé, d’autres municipalités n’ont pas administré la première dose aux personnes en bonne santé de moins de 65 ans.

Cela s’explique en partie par le fait que les municipalités en question ont une population plus âgée et de nombreuses personnes atteintes de maladies sous-jacentes. Cela signifie que moins de doses sont administrées aux autres car l’intervalle de vaccination est de six semaines (au lieu de douze) pour les personnes atteintes de maladies sous-jacentes et celles de plus de 65 ans, écrit le journal VG.

La municipalité de Nesbyen à Hallingdal dans le comté de Viken estime qu’elle commencera à vacciner les personnes en bonne santé de moins de 65 ans à partir du 8 juillet.

La municipalité a administré à 40,5% de la population la première dose et complètement vacciné 28,7% de la population. En comparaison, Oslo a donné à 50,1% de sa population une dose et 29,2% deux doses, selon l’aperçu de VG.

Estimations FHI

L’Institut national de la santé publique (FHI) estime que la plupart des adultes devraient se voir offrir la première dose d’ici le dimanche 15 août.

Le ministère de la Santé et des Services de soins a souligné que la distribution inégale des vaccins – conformément aux conseils de la FHI – profitera à l’ensemble de la Norvège.

«Il y a eu une période plus tôt ce printemps où près de 100% de tous les cas d’infection en Norvège provenaient de la région d’Oslo. Il est clair que ce que le FHI proposait était controversé, mais on voit déjà qu’il a des effets positifs. Oslo et ses environs ont une infection nettement plus faible, et la variante delta aurait eu un meilleur terreau s’il n’en avait pas été ainsi », a noté la secrétaire d’État Saliba Korkunc.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no