Une solide majorité de Norvégiens est contre la réintroduction des droits de succession, selon un sondage - 3
Photo : Terje Pedersen / NTB

Selon un récent sondage, près de sept personnes interrogées sur dix en Norvège déclarent qu’elles ne souhaitent pas que les droits de succession soient réintroduits.

Le gouvernement conservateur a supprimé les droits de succession en 2014. Le Parti de la gauche socialiste (SV), le Parti vert (MDG) et le Parti rouge (Rødt) veulent le réintroduire, tandis que le Parti travailliste (AP) et le Parti du centre (SP ) sont contre la réintroduction.

La question pourrait probablement être discutée autour de la table des négociations après les élections législatives de cet automne en Norvège. L’impôt sur les successions devrait devenir une question controversée à gauche après les élections, écrit le journal Klassekampen.

Opposition notable à la proposition

Mais chez la plupart des Norvégiens, l’opposition à la réintroduction est significative. Dans une enquête menée par Sentio pour le journal, seuls 16% déclarent vouloir la réintroduction des droits de succession, tandis que 15,7% ne le savent pas.

Jusqu’à 68,3% sont contre la réintroduction de l’impôt sur les successions.

Beaucoup craignent qu’un gouvernement rouge-vert avec le SV ne réintroduise la taxe. Surtout si le gouvernement devient dépendant du SV – et peut-être aussi de Rødt et du MDG.

Mais comme ni les conservateurs (H) ni le Parti du progrès (FRP) ne veulent récupérer la taxe, il y a actuellement une majorité contre l’idée au parlement norvégien (Storting).

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no