Hier, le gouvernement norvégien a annoncé des modifications aux règles corona de l'étape 3. Voici les nouveautés - 3

En raison de l’incertitude concernant la variante Delta et de l’augmentation des taux d’infection tant en Norvège qu’à l’étranger, le gouvernement norvégien a décidé de ne pas mettre en œuvre l’étape 4 du plan de réouverture pour le moment. Une nouvelle évaluation sera faite pour savoir si la Norvège peut passer à l’étape 4 à la mi-août.

La Direction norvégienne de la santé et l’Institut norvégien de santé publique (FHI) ont recommandé au gouvernement norvégien d’envisager de retarder l’étape 4 de deux semaines.

« La pandémie n’est pas terminée. La variante Delta suscite des inquiétudes dans plusieurs pays européens, y compris des pays avec une meilleure couverture vaccinale que la Norvège, comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Il existe une certaine incertitude quant à l’impact de la variante Delta sur la Norvège en termes de taux d’infection et de maladie.

« Le gouvernement norvégien a donc décidé de suivre les conseils de la Direction norvégienne de la santé et de l’Institut norvégien de la santé publique de ne pas mettre en œuvre l’étape 4 du plan de réouverture pour le moment », a déclaré mercredi le ministre de la Santé et des Services de soins Bent Høie.

Au cours de l’été, la variante Delta est devenue la variante dominante en Norvège, et la part des personnes infectées par cette variante est en augmentation. Dans la nouvelle évaluation demandée par les autorités, la Direction norvégienne de la santé et l’Institut norvégien de la santé publique identifient les développements en Norvège et à l’international ces derniers jours comme des raisons importantes pour reporter la réouverture.

La normalité à l’école

Tout au long de la pandémie, le gouvernement norvégien a donné la priorité aux enfants et aux adolescents. À ce stade, il est important de prendre des mesures pour faciliter l’ouverture des écoles de niveau «vert» après l’été, a déclaré le gouvernement. Cela nécessitera que la situation de l’infection soit sous contrôle.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les enfants et les jeunes puissent commencer l’année scolaire normalement. Une ouverture plus poussée à ce stade augmenterait le risque que les écoles aient à ouvrir au niveau «jaune» ou «rouge», affectant négativement la vie des enfants et des jeunes », a déclaré Høie.

Néanmoins, les jardins d’enfants, les écoles et les programmes parascolaires (SFO) dans les zones à taux d’infection élevés devraient prévoir des mesures de niveau «jaune». Cela s’applique particulièrement aux jardins d’enfants et aux SFO, car ils ouvrent avant les écoles en août.

Les moins de 18 ans ne sont plus soumis à l’obligation de terminer la quarantaine de transmission

La stratégie TISK (tests, isolement, recherche des contacts et quarantaine) a été l’un des instruments les plus importants pour contrôler la pandémie en Norvège. Cependant, ces mesures ont un large impact, y compris sur les individus, les municipalités, les écoles, les jardins d’enfants et la vie professionnelle, et il est donc important d’ajuster les mesures afin qu’elles soient proportionnées à la situation d’infection.

En vertu des règles existantes, les contacts étroits non protégés sont tenus de terminer dix jours de quarantaine de transmission après l’exposition. Après sept jours, la période de quarantaine peut être raccourcie sur présentation d’un test PCR négatif.

À compter du 16 août, les enfants et les jeunes de moins de 18 ans seront exemptés de l’obligation de terminer la quarantaine de transmission. Cette exemption ne s’applique pas s’ils font partie du ménage d’une personne infectée ou ont des contacts étroits similaires, par exemple si la personne infectée est un partenaire amoureux. L’exemption ne s’applique que si la personne est testée conformément aux directives municipales.

Des directives nationales seront préparées pour le régime d’essai des municipalités. Si la personne en question ne se conforme pas au régime de test, elle est soumise à l’obligation de mise en quarantaine complète.

«Lorsque les écoles rouvriront au niveau« vert », nous devons éviter un scénario où de nombreux enfants et jeunes doivent terminer la quarantaine. Étant donné que les étudiants ne sont pas divisés en cohortes au niveau «vert», les moins de 18 ans devront être exemptés de l’obligation de quarantaine afin que chaque cas d’infection n’entraîne pas d’absence généralisée et que les écoles doivent fonctionner à des niveaux réduits », a ajouté Høie. .

Pour les personnes de plus de 18 ans, l’obligation existante de terminer la quarantaine de transmission est maintenue, mais les municipalités seront autorisées à appliquer des exemptions et à remplacer la quarantaine par des tests. En particulier, les municipalités devraient examiner si les élèves du deuxième cycle du secondaire de plus de 18 ans qui ne sont pas protégés peuvent être exemptés de l’obligation de terminer la quarantaine de transmission.

Ajustements mineurs à l’étape 3

Des ajustements mineurs à l’étape 3 seront mis en œuvre. Ces modifications entreront en vigueur à partir du lundi 2 août :

  • Les enfants et les jeunes peuvent actuellement participer à des événements culturels et sportifs interrégionaux tels que des matchs et des compétitions. La même chose sera désormais autorisée pour les adultes.
  • Les entreprises et les organisations qui souhaitent organiser des événements sociaux pour leur personnel, tels que des événements de lancement, doivent actuellement suivre les règles pour les événements privés, ce qui les soumet à des limitations plus strictes du nombre de participants que celles qui s’appliquent aux rassemblements professionnels. Ces événements seront désormais définis comme des événements publics. Cela ne s’applique que si l’événement est organisé par une partie externe.
  • Il y aura des exemptions de restrictions de voyage pour les mineurs voyageant en Norvège avec leurs parents dans les cas où les parents sont exemptés de restrictions de voyage pour des motifs autres que le certificat COVID-19. Les enfants voyageant avec des parents qui sont exemptés des restrictions de voyage parce qu’ils ont un certificat COVID-19 ont déjà obtenu une telle exemption et peuvent entrer en Norvège.
  • Les ferries de passagers qui naviguent d’un pays « vert » vers un pays qui déclenche une obligation de quarantaine complète mais n’embarque aucun nouveau passager ne doivent pas être définis comme des transports publics en vertu des règles du règlement COVID-19 sur l’exemption de quarantaine de voyage pour les voyageurs qui ont un court séjour dans des zones qui déclenchent une obligation de quarantaine complète.

Ajustements à l’étape 4 – à ne pas mettre en œuvre à ce stade

Même si le gouvernement norvégien ne mettra pas en œuvre l’étape 4 à ce stade, quelques ajustements mineurs à l’étape 4 ont été décidés en plus des changements antérieurs. Même si ces ajustements ne sont pas introduits pour le moment, des informations concernant les ajustements prévus sont fournies afin d’assurer une plus grande prévisibilité pour les personnes concernées.

Voici les ajustements apportés à l’étape 4 du plan de réouverture progressive du gouvernement norvégien :

  • Le nombre de participants aux événements privés sera limité à 500 participants.
  • Pour les événements organisés avec un certificat COVID-19, l’exigence pour les cohortes jusqu’à 500 personnes sera maintenue.
  • À l’étape 4, le plafond du nombre de participants aux camps d’activités et autres événements de loisirs qui rassemblent de nombreuses personnes et durent plusieurs jours sera augmenté de 300 à 500 personnes. La taille de groupe recommandée passera de 40 à 50 personnes.
  • Les universités, les collèges universitaires et les collèges techniques peuvent dispenser un enseignement en face à face avec une exemption de l’obligation de maintenir une distance pendant les activités d’enseignement.

Pour les événements, les modifications suivantes ont été décidées pour l’étape 4 :

  • Mettre fin à l’interdiction d’entrée après minuit pour les événements autorisés à servir de l’alcool.
  • Mettre fin à l’obligation de ne servir que de l’alcool aux tables lors d’événements. Au lieu de cela, lors d’événements qui ont une licence pour servir de l’alcool, des sièges pour tous les invités seront requis si de l’alcool est servi. Cela ne s’appliquera pas aux événements organisés avec un certificat COVID-19.
  • Mettre fin à l’exigence de distance lors d’événements avec un certificat COVID-19.
  • Mettre fin à l’exigence d’une distance de 1 mètre entre les artistes non professionnels lors d’événements culturels.
  • Adopter des règlements qui établissent que les personnes protégées d’un même parti peuvent siéger plus étroitement ensemble après leur arrivée à des événements où des sièges fixes sont utilisés.
  • Mettre fin à l’interdiction d’utiliser plus de la moitié des sièges fixes installés en permanence lors d’événements où une distance d’un mètre ne peut être maintenue dans toutes les directions.
  • L’obligation de l’organisateur de mettre en œuvre des mesures pour satisfaire aux exigences de distance entre les participants s’étend également aux événements publics sans sièges désignés.

Source : Ministère de la Santé et des Services de soins / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no