Une ancienne employée de maternelle de Sandnes nie avoir violé ses filles - 3
Photo: Berit Roald / NTB

Un homme de Sandnes dans la quarantaine nie avoir violé ses filles mais admet avoir commis des actes sexuels contre des enfants dans le jardin d’enfants où il travaillait.

« J’admets des actes sexuels, mais pas des rapports sexuels », a déclaré l’accusé dans la quarantaine lorsque le procès contre lui a commencé mardi devant le tribunal de district de Sør-Rogaland, selon le journal Stavanger Aftenblad.

L’homme est accusé d’avoir violé ses deux filles, toutes deux âgées de moins de 14 ans, à plusieurs reprises en 2020.

Il a répondu « non » lorsqu’on lui a demandé s’il avait plaidé coupable de viol.

Possession et partage de matériel abusif

Il a néanmoins plaidé coupable de possession et de partage de matériel abusif sur Internet. Selon l’acte d’accusation, l’homme a également pris des photos sexualisées de ses filles et d’enfants de l’école maternelle de Sandnes où il travaillait, qu’il a partagées en ligne.

L’homme a également été accusé d’avoir commis des actes sexuels contre quatre filles dans le jardin d’enfants où il travaillait l’année dernière. L’homme a plaidé coupable à ces accusations.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no