Ruter perd des millions parce qu'il ne peut pas retenir les freeloaders à Oslo - 3
Photo : Heiko Junge / NTB

Ruter estime qu’il perdra jusqu’à 13 millions de NOK cette année après que la Cour suprême a statué que les agents de sécurité embauchés ne peuvent pas retenir les personnes qui évitent de payer des billets de transport.

Deux fois au cours des six derniers mois, des personnes ont été condamnées pour violences mais acquittées pour violences contre un groupe professionnel particulièrement vulnérable après avoir attaqué des agents de sécurité qui tentaient de les contrôler dans les transports publics, selon Rett24.

Découvrez les Aurores Boréales

Les décisions de la Cour d’appel faisaient suite à une décision de la Cour suprême de l’année dernière, dans laquelle elles concluaient que les agents de sécurité embauchés ne pouvaient retenir les passagers par la force que si cela était fait en collaboration avec les employés de la société de transport.

Peu ou aucune des sociétés de transport en Norvège n’ont actuellement leurs propres contrôleurs de billets employés.

Découvrez un magnifique Fjord

Ruter a changé ses routines après les verdicts mais espère un changement dans la loi. Une lettre au ministère indique que Ruter, la société de transport d’Oslo, estime la perte de plus de 12 à 13 millions de NOK cette année.

L’entreprise dit que des informations sont partagées dans des groupes sur Facebook selon lesquelles les gardes ne sont plus autorisés à retenir les pique-assiettes et que l’entreprise est « très inquiète de l’évolution de la situation à mesure que de plus en plus de personnes en prendront conscience ».

« En résumé, c’est très critique pour l’industrie, qui a déjà des défis majeurs pour sécuriser ses revenus de billetterie suite aux restrictions dues à la pandémie », indique la lettre au ministère.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no