Lysbakken : Il n'y a pas de majorité au parlement sans Parti de la gauche socialiste - 3

Il existe de nombreuses indications que le Parti de la gauche socialiste (SV) a atteint son objectif de contribuer à un nouveau gouvernement, chef du parti Audun Lysbakken mentionné.

« Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas encore, mais il y a beaucoup d’indications que nous avons atteint ce que nous nous sommes fixé comme objectif lorsque nous avons commencé cette campagne électorale : apporter une contribution décisive à ce pays pour obtenir un nouveau gouvernement et une nouvelle direction,  » Lysbakken a déclaré dans son discours au siège électoral du Parti de la gauche socialiste (SV) à Rockefeller à Oslo.

Il s’est vanté des efforts de campagne électorale du parti et du parti de la jeunesse Jeunesse socialiste, prédisant un travail acharné à venir lorsque SV franchira sa prochaine étape. Les prévisions actuelles montrent que le Parti travailliste, le Parti du centre et le Parti de la gauche socialiste peuvent obtenir la majorité au Storting et le pouvoir pour former un nouveau gouvernement.

Découvrez les Aurores Boréales

Croit qu’il y aura des négociations difficiles

Le Parti de la gauche socialiste (SV) sera toujours le plus petit de ces trois partis. Mais Lysbakken pense que les deux autres partis auront besoin du SV.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Tout indique qu’il n’y a aucun moyen de pouvoir et une majorité au Storting qui ne passe pas par nous, et nous utiliserons ce pouvoir », a-t-il promis.

Mais il est assez clair sur une chose : si le parti ne réussit pas sur ses deux dossiers les plus importants dans les négociations gouvernementales, il entrera dans l’opposition au lieu de rejoindre le gouvernement.

« Il y aura des négociations difficiles. La politique décide. Nous sommes prêts à rejoindre un gouvernement rouge-vert si nous obtenons un soutien suffisant pour réduire les différences et faire quelque chose contre la crise climatique et environnementale. Nous irons dans l’opposition si cela devient trop grave dans ces domaines », a noté Lysbakken.

Nous devons aux électeurs d’avoir un impact

Adjoint Kari Elisabeth Kaski partage son point de vue.

« Nous avons dit que nous n’entrerons pas au gouvernement si nous n’obtenons pas un impact suffisant. La politique décide donc ici, mais nous sommes prêts pour les négociations », a-t-elle déclaré à NTB.

Kaski a souligné que le soutien apporté au Parti de la gauche socialiste (SV), au Parti vert (MDG) et au Parti rouge (R) indique que les électeurs souhaitent davantage se concentrer sur le climat, l’environnement et les différences.

« Nous devons à tous ceux qui ont voté pour le changement d’assurer une percée. Nous prendrons la responsabilité de le combattre », a déclaré Kaski.

Source : © NTB Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no