La Norvège classée 12e meilleur pays pour les travailleurs internationaux - 3

Le nouveau rapport d’InterNations, intitulé « L’avenir du travail à l’étranger », classe la Norvège au 12e rang des meilleurs pays pour les étrangers travaillant à l’étranger.

Dans l’enquête, des expatriés du monde entier ont partagé ce que c’est que de travailler à l’étranger et ont donné un aperçu des nouvelles modalités de travail.

Vous pouvez lire le rapport complet ici.

Découvrez les Aurores Boréales

L’importance du « nouveau travail »

L’objectif principal de l’enquête est l’avenir du travail à l’étranger. Plus précisément, les pays sont classés en fonction de l’importance de ce qu’on appelle le « nouveau travail » dans la culture d’entreprise locale, qui décrit la nouvelle façon de travailler à l’ère mondiale et numérique.

Des facteurs tels que l’autonomie, la liberté, la créativité, le développement personnel et l’épanouissement personnel sont pertinents pour ce concept. En fait, près de trois expatriés actifs sur cinq (58 %) ont déclaré que ces valeurs sont importantes dans la culture d’entreprise de leur pays d’accueil.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La Norvège s’est classée 12e, après les États-Unis, les Émirats arabes unis, la Finlande, l’Estonie, les Pays-Bas, Bahreïn, l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suède et l’Irlande.

Le travail à distance a le vent en poupe

Un aspect central du concept de « nouveau travail » est la possibilité de travailler à domicile. Sans doute déclenchée par la pandémie de COVID-19, près de quatre employés sur cinq (79 %) seraient en mesure de travailler à distance en 2021.

L’étude rapporte que près de deux expatriés sur cinq (39 %) travaillent entièrement à distance, tandis que la deuxième plus grande proportion (18 %) travaille à distance plus de 15 jours par mois.

« Ce que les expatriés qui travaillent apprécient dans le travail qu’ils occupent n’est pas nécessairement ce qu’ils envisagent pour leur future carrière. Les entreprises du monde entier devront offrir plus dans le contexte du New Work, comme un espace pour la créativité. Mais ce n’est pas tout ce que les expatriés demandent », dit Malte Zeeck, fondateur et co-PDG d’InterNations.

« Malgré un désir croissant d’épanouissement et de développement personnel, les facteurs durs comme un bon salaire restent extrêmement importants pour les expatriés dans un contexte professionnel. »

Source : #NorwayTodayTravel

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no