Telles sont les questions qui divisent le Parti travailliste, le Parti du centre et le Parti de la gauche socialiste - 3

Si le leader du Parti travailliste (AP), Jonas Gahr Støre, veut obtenir à la fois le Parti du centre (SP) et le Parti de la gauche socialiste (SV) dans son nouveau gouvernement, il doit réussir à unir les trois partis sur un certain nombre de questions. Voici quelques-unes des questions qui peuvent devenir un sujet de litige :

* Huile: Le SV est contre plus d’exploration pétrolière, tandis que l’AP et le SP veulent « développer, pas liquider » l’industrie pétrolière. Le point de départ de l’AP est que l’exploration se poursuivra, mais Støre a signalé qu’il n’est pas question de « grandes opérations d’exploration ».

La SV exige également des changements dans la taxe sur le pétrole, y compris l’introduction d’une nouvelle taxe à la production.

Allez voir les Baleines en Catamaran

* Climat: L’AP est favorable à une réduction de 55% des émissions d’ici 2030 (par rapport au niveau de 1990). Le SP veut couper 50-55%, tandis que le SV veut couper 70%.

Découvrez un magnifique Fjord

L’AP et le SV veulent plus que tripler la taxe sur le CO2 de 590 NOK actuellement à 2 000 NOK d’ici 2030. Le SP est contre cette augmentation.

Le SP exige que si la taxe sur le CO2 sur l’essence et le diesel augmente, les autres taxes sur les carburants doivent baisser afin que l’effet sur le prix à la pompe soit annulé. L’AP, pour sa part, a seulement promis de réduire de moitié l’effet d’une augmentation de la taxe sur le CO2 sur le prix à la pompe par des baisses de la taxe d’utilisation des routes jusqu’en 2025.

La SV ne veut pas compenser l’augmentation de la taxe sur le CO2 par des réductions d’autres taxes.

Le SV souhaite également que les villes puissent adopter des zones à zéro émission, où les gens ne seraient autorisés à conduire qu’avec des voitures électriques ou à hydrogène, ce à quoi le SP est fermement opposé. Le PS est également opposé à la coopération climatique de la Norvège avec l’UE.

* Impôt: L’AP veut augmenter l’impôt sur la fortune de 7,2 milliards de NOK mais a promis que le niveau total d’imposition resterait inchangé. Cela signifie que si un tarif augmente, un autre doit baisser.

Le SV ne partage pas cette approche et est favorable à une augmentation totale des taxes et droits d’environ 18 milliards de NOK. La SV souhaite également réintroduire les droits de succession.

Les trois parties sont en désaccord sur qui devrait payer plus d’impôts. Le SP et l’AP fixent la limite à 750 000 NOK de revenus, tandis que le SV la fixe à 600 000 NOK.

Le PS souhaite un niveau global d’impôts et de taxes à peu près au niveau actuel, mais s’est ouvert à un durcissement de l’impôt sur la fortune. Le SP souhaite également un nouveau modèle qui prévoit des déductions pour les machines, équipements et autres actifs dits d’exploitation.

* EEE : L’AP a garanti que l’accord EEE constituera la base d’un nouveau gouvernement. Dans leurs manifestes, le SP et le SV ont déclaré vouloir mettre fin à l’accord et le remplacer par un accord commercial.

Le PS a quelque peu modéré sa position pendant la campagne électorale et dit maintenant qu’il ne veut pas mettre fin à l’accord EEE tant qu’un meilleur accord n’aura pas été mis en place.

* La défense: L’AP et le SP sont favorables à l’adhésion de la Norvège à l’OTAN et à une coopération étroite en matière de politique de sécurité avec les États-Unis. Le SV est contre.

Le SP a également promis un investissement de défense substantiel dans le nord et a déjà annoncé des négociations difficiles sur la fermeture de l’aéroport d’Andøya, avec lesquelles l’AP est d’accord.

* Prédateurs : Le SP veut moins de prédateurs dans la nature norvégienne, tandis que le SV veut garantir des populations viables des quatre grands prédateurs de Norvège – loups, carcajous, ours et lynx – et que ceux-ci aient des habitats contigus.

* Les fiducies de santé : L’AP souhaite conserver le modèle de fiducies de santé, tandis que le SP et le SV veulent le supprimer.

* Avortement: L’AP et le SV veulent étendre la limite actuelle pour l’avortement autodéterminé, tandis que le SP veut maintenir la limite de 12 semaines.

* Allocations familiales: L’AP et le SV veulent supprimer les allocations familiales, tandis que le SP veut maintenir le dispositif en place.

* La nature: L’AP et la SV partagent l’objectif de protéger 10% de la forêt. Le SP ne le fait pas.

* Santé dentaire et SFO : Le SV est allé aux urnes sur une réforme de la santé dentaire, où les soins dentaires nécessaires sont assimilés à d’autres services de santé avec des franchises similaires. Le SP souhaite également que les soins dentaires soient inclus dans la section des franchises du Régime d’assurance nationale.

L’AP souhaite une « expansion progressive du service public de santé dentaire dans le but de l’assimiler à d’autres services de santé ».

La SV veut la SFO gratuite (activité périscolaire). Le Parti travailliste est en faveur d’un SFO gratuit pour tous les élèves de première année, tandis que le SP souhaite introduire un temps de base gratuit pour les familles à faible revenu.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no