Meurtres de Kongsberg: la police a également été attaquée avec un arc et des flèches - 3
Photo : Terje Pedersen / NTB

La police était armée lorsqu’elle a rencontré l’agresseur à Kongsberg pour la première fois, mais n’a jamais été en mesure de riposter. Puis l’agresseur s’est échappé.

« Cela s’est passé à l’intérieur de Coop Extra, et la patrouille était armée. Dès qu’ils sont entrés en contact avec l’accusé, on leur a immédiatement tiré dessus avec un arc et des flèches. C’est arrivé deux fois », a déclaré à TV 2 le chef de la police Ole Bredrup Sæverud du district de police du sud-est.

Il a déclaré que les deux policiers n’étaient pas en mesure de tirer eux-mêmes. Un troisième policier est arrivé avec un équipement de protection afin qu’ils puissent s’impliquer davantage dans la situation. Alors qu’ils recevaient l’équipement de protection, le tueur a réussi à s’échapper.

Sæverud explique que la police a poursuivi ses recherches et a reçu un certain nombre de rapports d’observations dans le centre de Kongsberg. Un total de 34 minutes se sont écoulées entre le moment où la police a été notifiée pour la première fois à 18 h 13 mercredi jusqu’à l’arrestation de l’homme.

« C’est le temps qu’il a fallu avant qu’ils ne parviennent à le localiser et à être en mesure de tirer un coup de semonce et de l’arrêter », a déclaré Sæverud.

La police a inculpé Espen Andersen Bråthen, 37 ans, pour l’incident de Kongsberg mercredi.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no