Nakstad : il peut être nécessaire d'instaurer un confinement si les mesures ne fonctionnent pas - 3

Selon la Direction norvégienne de la santé, un verrouillage total ou partiel peut être nécessaire si les mesures actuelles ne réduisent pas l’infection.

« Il existe encore une grande incertitude associée aux propriétés de la variante omicron. Nous n’excluons pas que des mesures plus strictes soient nécessaires », a déclaré le directeur adjoint de la santé Espen Rostrup Nakstad au journal Dagbladet.

La fermeture des jardins d’enfants et l’interdiction des événements et des activités dans les gymnases font partie des mesures que la Direction norvégienne de la santé juge pertinentes si les mesures actuelles ne fonctionnent pas assez bien, écrit le journal VG.

Découvrez un magnifique Fjord

« Si la situation évolue rapidement dans une direction encore plus grave, des mesures supplémentaires peuvent être nécessaires. Cela peut signifier la fermeture totale ou partielle de la société », a écrit la Direction norvégienne de la santé dans sa dernière évaluation professionnelle avant l’introduction des dernières mesures jeudi.

Découvrez un magnifique Fjord

Nouvelle évaluation dans deux semaines

Les nouvelles mesures seront en place pendant quatre semaines mais seront reconsidérées dans deux semaines.

Nakstad pense qu’il faudra un certain temps avant que nous puissions voir si les mesures ont un effet.

«Dès mercredi cette semaine, les gens ont commencé à changer de comportement et à porter des masques faciaux. Ensuite, cela peut prendre encore une semaine avant de constater un changement dans les admissions (à l’hôpital), donc un total de 14 jours », a-t-il noté.

Le gouvernement a introduit des mesures au niveau national, mais il peut encore y avoir d’autres mesures aux niveaux régional et municipal.

Le Premier ministre Jonas Gahr Støre (AP) n’exclut pas de nouvelles mesures mais espère éviter un nouveau confinement.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no