Le lauréat du prix de la paix Muratov accuse la Russie de barbarie - 3

La torture est bel et bien vivante dans la Russie d’aujourd’hui, a déclaré vendredi le lauréat du Prix russe de la paix Dmitri Muratov. Il pense que les journalistes sont l’antidote à la tyrannie.

« La pratique de la torture dans les prisons et sous enquête est bien vivante dans la Russie moderne », a déclaré Muratov dans son discours Nobel à l’hôtel de ville d’Oslo vendredi.

Il a également énuméré des atrocités telles que des abus, des viols et des conditions de vie horribles.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Muratov, rédacteur en chef du journal indépendant Novaya Gazeta, est en Norvège pour recevoir le prix Nobel de la paix avec la journaliste philippine Maria Ressa.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Barbarisme »

Dans la conférence, Muratov a adopté une ligne dure contre le régime du président Vladimir Poutine, le comparant à la répression du peuple russe par Staline.

Entre autres choses, les affaires pénales fondées sur de fausses accusations sont souvent utilisées dans des affaires politiques, a déclaré Muratov, se référant aux accusations portées contre le politicien de l’opposition Alexei Navalny.

« Nous entendons de plus en plus souvent parler de la torture des prisonniers et des détenus. Les gens sont torturés pour s’effondrer, pour rendre la punition encore plus brutale. C’est de la barbarie », a averti Muratov.

Le journalisme en Russie traverse également une période sombre, a-t-il ajouté.

« Plus d’une centaine de journalistes, médias, défenseurs des droits humains et ONG ont obtenu ces derniers mois le statut d’« agents étrangers ». En Russie, c’est la même chose que d’être l’ennemi du peuple, a-t-il dit.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no