Le gouvernement norvégien annonce de nouvelles mesures de soutien corona - 3

Le gouvernement norvégien souhaite étendre le régime général d’indemnisation des entreprises. Cependant, il prévoit également d’imposer des restrictions sur les dividendes, a déclaré mardi matin le ministre des Finances Trygve Slagsvold Vedum.

L’exigence d’éligibilité au dispositif – la baisse du chiffre d’affaires – sera réduite de 40 à 30 % sur la période novembre-décembre. Dans le même temps, le montant de l’aide par entreprise sera réduit de 20 à 15 millions de NOK pour la période de deux mois.

Il y aura également des restrictions sur les dividendes, ont déclaré mardi Vedum et le ministre du Commerce et de l’Industrie Jan Christian Vestre (AP).

Découvrez les Aurores Boréales

« Nous attendons des propriétaires et des gestionnaires qu’ils agissent de manière responsable. Le gouvernement est clair que le soutien corona (financement) devrait viser à maintenir les gens au travail, et non à créer des avantages pour les propriétaires. Les entreprises qui font des bénéfices en 2021 seront tenues de rembourser le soutien qu’elles reçoivent pour novembre et décembre », a déclaré Vestre.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Les détails du régime d’indemnisation, également après le Nouvel An, seront mis en place avec un nouveau régime de soutien des salaires afin que la structure globale et le niveau d’indemnisation soient complets et adaptés à la situation.

600 millions de NOK pour le sport et le volontariat

Le gouvernement est prêt à allouer 600 millions de NOK pour compenser la perte de revenus dans le sport et le bénévolat en raison des nouvelles restrictions corona.

Lundi, le gouvernement a présenté de nouvelles mesures pour limiter la propagation de l’infection. Ces mesures ont affecté le secteur du sport.

En conséquence, les autorités norvégiennes mettent désormais en place des régimes de soutien améliorés.

« Pour maîtriser la situation de l’infection, nous devons avoir des mesures encore plus strictes. Cela touche durement la culture, les sports et le bénévolat. Nous avons toujours dit que nous avions besoin de meilleurs régimes, et maintenant nous livrons : nous améliorons le régime d’indemnisation, renforçons les instruments politiques existants et réintroduisons le régime de stimulation », a déclaré la ministre de la Culture et de l’Égalité des genres, Anette Trettebergstuen.

Un total de 1,7 milliard de NOK est réservé au secteur culturel. En outre, 600 millions de NOK iront à un programme de subventions pour les événements publics d’importance nationale dans le secteur du sport et des subventions temporaires au secteur bénévole.

«Nous apportons quelques changements en même temps, et pour le sport et le bénévolat, il n’y aura plus de différence selon que l’événement est annulé ou réduit. Le taux de couverture sera le même », a noté Trettebergstuen.

Régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises réintroduit

Le gouvernement a également déclaré que le régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises est réintroduit. Cependant, la mesure doit être approuvée par l’organe de surveillance de l’AELE, l’ESA, déclare le gouvernement.

« Le gouvernement défendra les entreprises qui en ont besoin, entre autres, en réintroduisant le système de garantie de prêt (bancaire) », a noté Vedum.

Le régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises a été mis en place en mars 2020 et était ouvert à de nouveaux prêts jusqu’au 31 octobre de cette année.

Le régime signifie que l’État garantit 90 % du montant des nouveaux prêts bancaires aux entreprises confrontées à un manque aigu de liquidités en raison de l’épidémie de coronavirus.

Selon le gouvernement, la réintroduction doit être considérée à la lumière du fait que certaines parties de la communauté des affaires sont particulièrement touchées par les nouvelles mesures de contrôle des infections et peuvent avoir une base pour demander des prêts garantis.

Le cadre de garantie du programme est réparti entre les différentes banques, qui évaluent si les demandeurs de prêt remplissent les conditions et peuvent obtenir un prêt. Le cadre de garantie total est de 50 milliards de NOK, dont un peu plus de 11 milliards de NOK sont utilisés aujourd’hui, selon les chiffres d’Eksfin.

600 millions de NOK pour le sport et le volontariat

Le gouvernement est prêt à allouer 600 millions de NOK pour compenser la perte de revenus dans le sport et le bénévolat en raison des nouvelles restrictions corona.

Lundi, le gouvernement a présenté de nouvelles mesures pour limiter la propagation de l’infection. Ces mesures ont affecté le secteur du sport.

En conséquence, les autorités norvégiennes mettent désormais en place des régimes de soutien améliorés.

« Pour maîtriser la situation de l’infection, nous devons avoir des mesures encore plus strictes. Cela touche durement la culture, les sports et le bénévolat. Nous avons toujours dit que nous avions besoin de meilleurs régimes, et maintenant nous livrons : nous améliorons le régime d’indemnisation, renforçons les instruments politiques existants et réintroduisons le régime de stimulation », a déclaré la ministre de la Culture et de l’Égalité des genres, Anette Trettebergstuen.

Un total de 1,7 milliard de NOK est réservé au secteur culturel. En outre, 600 millions de NOK iront à un programme de subventions pour les événements publics d’importance nationale dans le secteur du sport et des subventions temporaires au secteur bénévole.

«Nous apportons quelques changements en même temps, et pour le sport et le bénévolat, il n’y aura plus de différence selon que l’événement est annulé ou réduit. Le taux de couverture sera le même », a noté Trettebergstuen.

Régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises réintroduit

Le gouvernement a également déclaré que le régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises est réintroduit. Cependant, la mesure doit être approuvée par l’organe de surveillance de l’AELE, l’ESA, déclare le gouvernement.

« Le gouvernement défendra les entreprises qui en ont besoin, entre autres, en réintroduisant le système de garantie de prêt (bancaire) », a noté Vedum.

Le régime de garantie des prêts bancaires aux entreprises a été mis en place en mars 2020 et était ouvert à de nouveaux prêts jusqu’au 31 octobre de cette année.

Le régime signifie que l’État garantit 90 % du montant des nouveaux prêts bancaires aux entreprises confrontées à un manque aigu de liquidités en raison de l’épidémie de coronavirus.

Selon le gouvernement, la réintroduction doit être considérée à la lumière du fait que certaines parties de la communauté des affaires sont particulièrement touchées par les nouvelles mesures de contrôle des infections et peuvent avoir une base pour demander des prêts garantis.

Le cadre de garantie du programme est réparti entre les différentes banques, qui évaluent si les demandeurs de prêt remplissent les conditions et peuvent obtenir un prêt. Le cadre de garantie total est de 50 milliards de NOK, dont un peu plus de 11 milliards de NOK sont utilisés aujourd’hui, selon les chiffres d’Eksfin.

Régimes d’aide aux chômeurs, licenciés et indépendants

Les règles temporaires pour les allocations de chômage et le régime d’indemnisation des travailleurs indépendants et indépendants seront prolongés jusqu’en février de l’année prochaine, a noté le gouvernement.

La situation incertaine de l’infection et les nouvelles mesures de contrôle des infections qui ont été annoncées mardi soir rendent nécessaire la prolongation de plusieurs programmes, a averti mardi le gouvernement.

« De nouvelles mesures de contrôle des infections signifient une nouvelle incertitude pour le marché du travail. Il est donc nécessaire d’étendre les dispositifs pour que les personnes sans emploi ou sans mission soient prises en charge », a déclaré la ministre du Travail et de l’Inclusion sociale Hadia Tajik (AP).

Entre autres, les programmes corona suivants qui devaient s’appliquer jusqu’à fin janvier sont désormais prolongés jusqu’à fin février :

  • * Le régime d’indemnisation des indépendants et indépendants
  • * Le droit aux allocations de chômage pour les chômeurs et les licenciés, quelle que soit la durée de perception de l’allocation
  • * La période pour les bénéficiaires de l’allocation d’évaluation du travail qui ont été autorisés à travailler
  • * Taux d’indemnisation du chômage majoré de 80% compensation pour la partie de l’allocation de chômage qui est inférieure à trois fois le montant de base
  • * Les règles spéciales d’indemnisation du chômage pour les apprentis

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no