FHI : Des épidémies bactériennes détectées dans plusieurs hôpitaux norvégiens - 3

Il y a une épidémie bactérienne en cours dans dix hôpitaux norvégiens. La bactérie en question a tué trois patients corona à l’hôpital universitaire du nord de la Norvège (UNN) en novembre.

La bactérie est appelée pseudomonas aeruginosa. Il a été détecté à l’hôpital universitaire du nord de la Norvège en novembre lorsque trois patients corona sont morts d’un empoisonnement du sang avec des souches bactériennes identiques.

Onze cas ont été détectés dans les hôpitaux de la région de l’Autorité sanitaire régionale du nord de la Norvège. L’infection a également été confirmée dans 15 cas dans la région de la régie régionale de la santé du sud et de l’est de la Norvège. Trois cas ont également été détectés dans la région de la Central Norway Regional Health Authority.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Il n’y a pas de lien précis entre la plupart des patients qui ont été diagnostiqués avec cette bactérie, et d’autres enquêtes sont en cours », a noté l’Institut national de santé publique (FHI).

Découvrez un magnifique Fjord

Rarement dangereux pour les personnes en bonne santé

Le FHI souligne que la bactérie provoque rarement des maladies chez les personnes en bonne santé, mais qu’elle peut provoquer une infection grave chez les patients en soins intensifs et les patients dont le système immunitaire est affaibli.

L’épidémie à l’UNN de Tromsø a conduit l’hôpital à dépister tous les patients admis à l’unité de soins intensifs.

« Grâce à cela, nous avons pu détecter de nouveaux cas tôt et commencer un traitement antibiotique. Le traçage interne des infections n’a jusqu’à présent pas trouvé de source fiable d’infection. Pourtant, nous avons renforcé les routines de contrôle des infections, qui étaient initialement bonnes », a déclaré Haakon Lindekleiv, directeur médical de l’hôpital, au journal Nordlys en décembre.

Trois patients en soins intensifs sont décédés

Les trois patients décédés début novembre ont été traités intensivement pour le COVID-19 mais sont décédés d’une septicémie et d’une insuffisance circulatoire aiguë due à une infection bactérienne par la bactérie.

La bactérie est très résistante aux antibiotiques et n’est pas rare à l’origine d’infections nosocomiales.

« La bactérie peut être dangereuse pour les patients très malades. Les hôpitaux ont de bonnes routines de contrôle des infections. Les patients et les proches qui se rendent dans nos hôpitaux peuvent être sûrs que nous prenons la situation très au sérieux », a déclaré Geir Tollåli de l’Autorité sanitaire régionale du nord de la Norvège en décembre.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no