Mustafa Hasan, 19 ans, autorisé à rester en Norvège, selon les autorités - 3

Après presque 14 ans en Norvège, Mustafa Hasan, 19 ans, va enfin obtenir un permis de séjour. La Commission de recours en matière d’immigration (UNE) estime que l’affaire ne crée pas de précédent pour les enfants dans la même situation que Hasan.

Hasan vit et grandit à Asker depuis l’âge de six ans. Il est venu en Norvège depuis la Jordanie avec sa famille en 2008. La plupart des membres de sa famille ont été expulsés du pays, mais pas Hasan, car il était mineur. Lorsqu’il a eu 18 ans en 2020, il a été avisé qu’il devrait quitter le pays dans peu de temps.

L’année dernière, la décision d’expulsion de l’UNE a été déclarée invalide par le tribunal de district d’Oslo, et l’affaire a donc dû être réexaminée.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Cette fois, l’UNE est parvenue à la conclusion que le jeune de 19 ans recevrait un permis de séjour en Norvège, écrit Norwegian Broadcasting (NRK).

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Né de nouveau »

« Les nouvelles informations sur la santé ont été un élément important dans une évaluation globale. Le fait qu’il ait passé la majeure partie de son enfance et de son adolescence en Norvège est également souligné », a déclaré le chef de département de l’UNE Terje Østraat au journal Vårt Land.

« Les dernières informations incluses dans l’affaire ont été reçues de son avocat en décembre », a déclaré Østraat.

Mustafa Hasan a reçu le message mardi matin.

« J’ai l’impression de renaître », a-t-il déclaré au journal VG.

Ne crée pas de précédent

La décision a également suscité des réactions politiques. Le Parti rouge (Rødt) estime que cette décision n’est pas seulement une victoire pour Mustafa mais aussi pour tous ceux qui se battent pour une politique basée sur plus de solidarité.

Le Parti de la gauche socialiste (SV) a déclaré à NTB que l’issue de l’affaire Hasan devait également avoir des conséquences sur d’autres affaires.

« Les jeunes comme Mustafa ne devraient pas traverser la vie dans l’incertitude de cette façon. Par conséquent, nous travaillerons pour faire en sorte que l’affaire Mustafa conduise également à un changement dans le système », a déclaré la porte-parole de la politique d’immigration de SV, Grete Wold.

L’UNE, d’autre part, rejette l’idée que l’affaire Hasan crée un précédent pour les enfants dans la même situation.

« Il s’agit d’un cas très particulier qui ne ressemble pas à beaucoup d’autres cas. La décision a été prise après une évaluation concrète du contenu de ce cas particulier, tel qu’il se présente actuellement », a déclaré Østraat.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no