L'année dernière, 318 diplomates norvégiens ont reçu un salaire supplémentaire pour couvrir la taxe d'habitation privée. Maintenant, le régime est révoqué - 5
ministère des Affaires étrangèresPhoto : Vidar Ruud/NTB

Sur une période de 13 ans, le ministère des Affaires étrangères a dépensé 240 millions NOK pour couvrir les dépenses d’impôt sur le logement privé des diplomates. Maintenant, le régime est abandonné.

Le journal Aftenposten écrit que les diplomates norvégiens ont bénéficié d’un complément de salaire appelé « compensation de la taxe d’habitation ». Cela a été donné aux diplomates pour couvrir la taxe au profit d’avoir un logement gratuit à l’étranger. L’an dernier, 318 diplomates ont reçu une rémunération supplémentaire pour couvrir cette taxe d’habitation.

En mai de cette année, le régime a été abandonné lorsque le ministère des Affaires étrangères et les organisations de travailleurs ont renégocié l’accord spécial qui s’applique aux diplomates travaillant à l’étranger.

« Dans les négociations de cette année sur l’accord spécial, il a été convenu de ne pas donner la priorité à la compensation de la taxe d’habitation. C’est donc hors de l’accord », a déclaré Tore Hattrem.

« Les deux parties, les organisations de salariés et l’employeur, souhaitaient donner la priorité à d’autres régimes jugés plus adéquats et mieux répondre aux besoins de l’employé et de l’employeur », a-t-il ajouté.

Un certain nombre d’autres employeurs du secteur public ont été inspirés par l’accord du ministère des Affaires étrangères. L’année dernière, 19 employeurs de l’État ont offert une compensation de taxe d’habitation à leurs employés. Depuis 2009, au moins 400 millions NOK de fonds publics ont été utilisés pour couvrir la taxe d’habitation pour les employés du gouvernement à l’étranger, selon Aftenposten.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]