Le nombre d'incidents graves liés à Equinor continue de baisser - 3
Photo : Håkon Mosvold Larsen / NTB

Le nombre d’incidents graves chez Equinor continue de baisser, selon les statistiques de sécurité d’Equinor pour 2021. Mais la tendance des blessures corporelles est à la hausse.

A la fin du quatrième trimestre 2021, la fréquence des incidents graves par million d’heures de travail (SIF) s’élevait à 0,4. En 2020, le chiffre était de 0,5, tandis qu’en 2019, il était de 0,6.

Allez voir les Baleines en Catamaran

La plupart des incidents graves se produisent en relation avec des chutes d’objets, a noté Equinor dans un communiqué de presse.

La tendance pour les dommages corporels, cependant, ne montre pas la même amélioration. Pour 2021, la fréquence des accidents avec traitement médical par million d’heures travaillées était de 2,4, contre 2,3 en 2020.

Découvrez un magnifique Fjord

Incidents graves

Cela inclut les cas considérés comme des incidents graves avec préjudice réel ou potentiel. La plupart des blessures sont des blessures aux mains et aux doigts.

Selon le rapport, 12 fuites de pétrole et de gaz ont été enregistrées l’année dernière. Les fuites de pétrole et de gaz sont qualifiées en fonction de leur gravité par rapport au taux d’émission.

Seule la fuite d’hydrogène sulfuré et de GPL à Mongstad en juillet a été, après une enquête interne, classée comme ayant un potentiel d’accident important. Les autres fuites étaient moins graves, a noté Equinor.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no