Les Norvégiens qui décident de travailler depuis chez eux à l'étranger risquent de payer une double imposition - 3
Photo : Lise Åserud / NTB

S’ils ne s’occupent pas des formalités, les Norvégiens qui choisissent d’avoir un bureau à domicile à l’étranger risquent de payer une double imposition.

Selon Norwegian Broadcasting (NRK), l’administration fiscale connaît une augmentation des questions sur les règles fiscales pour les bureaux à domicile en Norvège et à l’étranger.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

L’avocat fiscaliste Oddgeir Wiik de Deloitte affirme qu’il ne s’agit pas simplement de quitter le pays avec un ordinateur.

« Cela doit être planifié et les choses doivent être faites dans le bon ordre. Dans le cas contraire, cela peut avoir des conséquences financières importantes tant pour l’employé que pour l’employeur. Il est toujours coûteux de réparer les choses après », a-t-il déclaré.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Ceux qui travaillent pour une entreprise norvégienne à l’étranger risquent de payer des impôts dans deux pays s’ils n’ont pas fait de demande auprès des autorités norvégiennes. Dans les pays avec lesquels la Norvège a conclu un accord fiscal, la taxe sera éventuellement ajustée. Pourtant, selon l’avocat fiscaliste, cela peut prendre beaucoup de temps.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no