Le gouvernement norvégien veut durcir les règles de l'industrie du taxi - 3

Le gouvernement norvégien veut durcir à nouveau les règles de l’industrie du taxi et, entre autres, fixer des exigences de compétence plus strictes. Les conservateurs (H) pensent que le déménagement le rendrait plus cher.

La proposition sera prochainement envoyée pour consultation, a écrit lundi le ministère des Transports dans un communiqué. Le ministre des Transports Jon-Ivar Nygård estime que la libéralisation de l’industrie des taxis par le gouvernement Solberg a entraîné une surcapacité dans les villes.

« Il y a un an, le gouvernement précédent a introduit de nouvelles règles pour l’industrie du taxi. Cela impliquait, entre autres, une libération du nombre de titulaires de licence, la suppression des conditions de ressources et la suppression des exigences de connexion à un centre de taxis. Cela a conduit à une situation où plus de 4 000 nouvelles licences de taxi ont été délivrées au cours de la seule année dernière, ce qui semble avoir entraîné une surcapacité dans les villes », a-t-il déclaré.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Marché noir

Il estime que la déréglementation a également conduit les autorités à avoir une vue d’ensemble plus restreinte du service de taxi et à augmenter le risque de travail non déclaré. Ils craignent également que la déréglementation ne rende les services de taxi dans les quartiers plus incertains.

Découvrez un magnifique Fjord

Le gouvernement souhaite également continuer à fixer des exigences pour les taximètres dans les taxis. Il souhaite également imposer davantage d’exigences à l’industrie du taxi, notamment des exigences de compétence pour les titulaires de licence, ainsi qu’une garantie bancaire, des exigences pour un plafonnier et l’inscription en tant que taxi dans le registre des véhicules.

On sait depuis longtemps que le gouvernement veut resserrer les règles dans l’industrie du taxi. Cependant, on ne sait pas comment ils retireront les nouvelles licences qui ont été délivrées après la dernière réforme.

Conservateurs : Plus cher

Le Parti conservateur, qui a ouvert la voie à l’introduction de la réforme des taxis, croit que le gouvernement créera des conditions de monopole, des prix plus élevés et une concurrence plus faible.

« Une inversion se traduit par un service de taxi plus cher et plus pauvre. Une industrie du taxi strictement réglementée ne pourra pas s’adapter au marché actuel », a déclaré le porte-parole de la politique des transports, Trond Helleland (H).

Il pense que la gauche fait des courses pour les compagnies de taxis en Norvège, et il pense que les arguments du gouvernement sont douteux.

« Le ministre des Transports et des Communications (Jon-Ivar Nygård) utilise également comme argument des services plus pauvres dans les districts, mais la réforme des taxis ne concerne que les 33 plus grandes municipalités de Norvège. Dans les 323 plus petites municipalités, il peut encore y avoir des droits exclusifs », a déclaré Helleland.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]