Le Parti rouge veut que la Norvège instaure une protection collective temporaire pour les Ukrainiens - 3

Plusieurs partis politiques ont fait valoir que les Ukrainiens devaient bénéficier d’une protection collective temporaire. Mercredi, le parti rouge a présenté une proposition au parlement norvégien (Storting).

« Nous pensons qu’il est important de simplifier le processus afin que les Ukrainiens puissent se rendre facilement et rapidement en Norvège. Les Ukrainiens en tant que peuple ont droit à une protection collective », a déclaré à NTB le porte-parole de la politique d’immigration de Rødt, Tobias Drevland Lund.

Mercredi, le parti a présenté une proposition au Storting selon laquelle la Norvège doit saisir l’opportunité d’accorder aux Ukrainiens fuyant la guerre une protection collective temporaire.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

En outre, le parti demande un plan gouvernemental sur la manière dont les municipalités et la Direction de l’immigration peuvent être rapidement habilitées à accueillir des réfugiés. Drevland dit que de nombreuses municipalités ont signalé qu’elles voulaient aider, mais que la capacité dans de nombreux endroits fait défaut après l’arrêt de l’accueil après la diminution de l’afflux de réfugiés après 2015.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Utilisé pour les réfugiés des Balkans

L’article 34 de la Loi sur l’immigration permet une protection collective en cas de fuite massive. Il a été introduit dans les années 1990 lorsque la Norvège a accueilli des réfugiés de Bosnie et plus tard du Kosovo.

Le Parti de la gauche socialiste (SV) souhaite également que la Norvège utilise le programme, et la porte-parole de la politique d’immigration Grete Wold a demandé à la ministre de la Justice Emilie Enger Mehl (SP) de clarifier l’état de la capacité d’urgence norvégienne pour l’accueil des réfugiés.

Les chrétiens-démocrates (KRF) et le parti des Verts (MDG) soutiennent également l’utilisation de l’option de la protection collective temporaire.

« Le KRF pense que nous devrions accorder à tous les Ukrainiens qui viennent en Norvège une protection temporaire collective comme nous l’avons fait pendant la guerre des Balkans dans les années 90. Les réfugiés ukrainiens doivent s’installer rapidement et être autorisés à rester en Norvège jusqu’à ce qu’ils puissent rentrer chez eux en toute sécurité », a déclaré le chef du KRF, Olaug Bollestad.

La protection collective temporaire signifie que les Ukrainiens pourraient obtenir un permis de séjour d’un an, qui pourrait être prolongé jusqu’à trois ans. Par la suite, un permis temporaire pourrait être accordé, constituant la base d’un permis de séjour permanent.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no