La guerre en Ukraine ravage les marchés - 3

La semaine a commencé avec le prix du pétrole le plus élevé depuis 2008 et une forte baisse des marchés boursiers en Asie. Le prix de l’or était supérieur à 2 000 USD l’once.

Le développement est lié à la guerre de la Russie en Ukraine et aux sanctions internationales contre la Russie.

Peu de temps après l’ouverture des marchés lundi, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord a grimpé à 139 dollars, le prix le plus élevé depuis 2008, avant de se stabiliser autour de 128 dollars.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Dans le même temps, le prix du pétrole américain WTI a augmenté de près de 9 USD le baril, jusqu’à 124 USD. La hausse des prix est intervenue après que le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les Américains et leurs alliés européens parlaient de sanctions ciblées contre la Russie. pétrole, y compris la possibilité d’une interdiction d’importer du pétrole russe.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Déclin en Asie

À Tokyo, l’indice principal Nikkei 225 et l’indice Topix plus large ont chuté d’environ 3 % en début de séance.

Lorsque la bourse s’est ouverte à Hong Kong, l’évolution a été similaire là-bas également. L’indice principal Hang Seng a chuté dans les premières minutes de près de 4%.

Après quelques heures, les principaux indices de Shanghai et de Shenzhen reculaient respectivement de 1,2 et 2,2 %.

Dans le même temps, le prix de l’or, valeur refuge que les investisseurs recherchent généralement en période de grande incertitude, est monté lundi à plus de 2 000 dollars l’once avant de se stabiliser autour de 1 990 dollars. C’est le plus haut niveau depuis septembre 2020.

Guerre sanglante

La guerre en Ukraine s’intensifie et des rapports font état d’attaques plus puissantes, de victimes civiles et de conditions humanitaires qui se détériorent.

La situation est particulièrement mauvaise à Marioupol dans le sud de l’Ukraine. La ville n’a ni électricité ni eau depuis plusieurs jours, et les habitants parlent d’immeubles en flammes et de cadavres dans les rues. Médecins sans frontières (MSF) a tiré la sonnette d’alarme sur la situation humanitaire des quelque 450 000 habitants, qui est « catastrophique ».

Plusieurs tentatives de cessez-le-feu pour faciliter l’évacuation des civils ont échoué. Les deux parties s’accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no