Marte Mjøs Persen sera nommée nouvelle ministre norvégienne du Travail, Terje Lien Aasland prendra la tête du ministère du Pétrole - 3

Marte Mjøs Persen (AP) est nommée nouvelle ministre norvégienne du Travail, et Terje Lien Aasland (AP) devrait devenir la nouvelle ministre du Pétrole et de l’Énergie.

Le remaniement ministériel a été officiellement effectué lors d’une réunion extraordinaire du cabinet au Palais lundi après-midi. Avant même le week-end, le Premier ministre Jonas Gahr Støre (AP) a signalé qu’il n’attendrait pas longtemps avant de trouver un remplaçant à Hadia Tajik, qui a démissionné la semaine dernière au milieu d’une nouvelle controverse sur le logement des navetteurs.

Le scandale NAV

Mjøs Persen, 46 ans, était auparavant maire de Bergen. De 2011 à 2015, elle a également été membre du Central Board d’AP. Après les élections de l’automne 2021, elle a été élue au parlement norvégien (Storting) du Hordaland mais a été choisie par Jonas Gahr Støre pour le poste de ministre du Pétrole et de l’Énergie.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Dans la courte période en tant que ministre du Pétrole et de l’Énergie, Persen a été impliqué dans la mise en place de programmes de soutien pour soulager les gens des factures d’électricité élevées. En tant que ministre du Travail, elle sera entre autres chargée du nettoyage après le scandale de la NAV.

Découvrez les Aurores Boréales

Politicien de l’énergie

Aasland, 57 ans, est élu au Storting depuis 2005 et est le vice-président parlementaire du parti travailliste. Il a une formation de délégué syndical dans le mouvement syndical. Dans la période 1995-2000, il a été le chef du Parti travailliste de Skien et chef du Parti travailliste de Telemark de 2006 à 2020.

Au Storting, Aasland a été membre du comité de l’énergie et de l’environnement et du comité des entreprises à plusieurs reprises. Il a également présidé le comité d’entreprise de 2009 à 2013 et a été élu président du comité de l’énergie et de l’environnement à l’automne 2021.

Cet automne et cet hiver, Aasland a été visible dans le débat sur la crise de l’électricité et l’introduction de régimes de soutien.

La démission du Tadjik

Mercredi dernier, Tadjik a démissionné de son poste de ministre du Travail et de l’Inclusion sociale à la suite de reportages dans les médias selon lesquels elle aurait obtenu un logement de banlieue exonéré d’impôt de 2006 à 2010 – sur la base d’un bail qu’elle n’a jamais utilisé.

Dimanche, Tadjik a également démissionné de son poste de chef adjoint du Parti travailliste.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no