La Norvège acquittée par la Cour européenne des droits de l'homme après une plainte pour maternité de substitution - 3
Photo: Violetta Kuhndpa / NTB

La Norvège a été acquittée à la suite d’une plainte pour maternité de substitution devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). La plainte portait sur une affaire concernant les droits parentaux.

La Cour d’appel de Borgarting a décidé en 2017 que la plaignante n’avait pas de droits parentaux après que le père biologique de l’enfant eut une nouvelle petite amie, écrit Rett24.

Découvrez les Aurores Boréales

La CEDH a voté six contre un que le droit de la femme à la vie familiale en vertu de l’article 8 de la CEDH n’avait pas été violé. La majorité a supposé que le problème de la maternité de substitution aborde « des questions éthiques sensibles où il n’y a pas de consensus entre les États membres ».

La plaignante et l’homme qui était son cohabitant à l’époque ont eu un enfant qui a été conçu avec son ADN et avec un ovule d’une femme inconnue. Quelque temps après la naissance de l’enfant de la mère porteuse, le père biologique de l’enfant a eu une nouvelle petite amie.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Bien que la plaignante ait pris soin de l’enfant pendant la période initiale suivant la naissance, elle s’est retrouvée sans lien juridique ou biologique avec l’enfant. Le père de l’enfant ne lui donnerait pas la permission d’adopter.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no