Havila Kystruten a demandé une dispense des sanctions - 3

La semaine dernière, la compagnie Havila Kystruten a annulé l’aller-retour avec le navire Havila Capella bloqué à Bergen depuis mardi dernier.

L’aller-retour était prévu pour samedi, mais le navire est bloqué à Bergen depuis des jours en raison des sanctions contre la Russie, qui – selon la compagnie – ont créé une incertitude quant à la couverture d’assurance (les autorités norvégiennes considèrent que l’assurance du navire fait l’objet de sanctions contre la société de leasing russe).

« Nous avons décidé d’annuler le voyage quelques jours avant le départ prévu, pour donner à nos passagers la possibilité de réorganiser leurs projets de voyage vers Bergen avant leur arrivée. C’est en soi Force Majeuremais nous nous sentons responsables de nos passagers, naturellement », Lasse A. Vangsteinresponsable de la communication chez Havila Kystruten AS a expliqué à La Norvège aujourd’hui par email.

Coup financier

Bien qu’il soit clair que les sanctions et l’annulation connexe généreront des coûts inattendus pour l’entreprise, Vangstein n’a pas voulu entrer dans les détails en ce qui concerne l’impact financier des sanctions.

« Je ne peux pas entrer dans les chiffres, comme vous le comprenez probablement. Mais ne pas pouvoir naviguer signifiera bien sûr que nous perdrons de l’argent », a-t-il noté.

Cependant, le responsable de la communication de Havila Kystruten a ajouté que seul le navire Havila Capella est concerné par les sanctions, car il est financé via GTLK Asia, qui « était l’une des institutions financières les plus importantes et les plus renommées pour les navires et les avions jusqu’au 24 février ». , 2022. »

« Nos prochains navires ne seront pas financés par GTLK », a-t-il expliqué.

Coopération avec les autorités norvégiennes

Havila Kystruten a déjà demandé une dérogation au règlement des sanctions.

« Le ministère des Affaires étrangères fixe les règles et règlements des sanctions. Nous avons demandé une dispense et espérons obtenir des commentaires cette semaine.

Le ministère des Transports nous est d’une grande aide, car notre accord pour naviguer sur la côte est avec eux », a déclaré Vangstein à Norway\.mw.

Il a souligné que la société était en train de refinancer Havila Capella pour « l’éloigner des mains sanctionnées ».

« Nous espérons trouver une solution au plus vite pour faire repartir Havila Capella. Bien sûr, Havila Capella est un navire norvégien, immatriculé au Norsk Ordinært Skipsregister (NOR) et naviguant sous pavillon norvégien.

« Havila Kystruten exploite le navire et est une société norvégienne. Nous ne naviguerons que le long de la côte norvégienne et tous nos employés travaillent selon les règles et la législation norvégiennes.

« De plus, Havila Kystruten est en train de refinancer Havila Capella pour la faire sortir des mains sanctionnées et devenir propriétaire norvégien », a-t-il conclu.

Robin-Ivan Capar est contributeur et éditeur de Norway\.mw.

Source : #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]