Le gouvernement norvégien devrait interdire tout le pétrole et le gaz russes, déclare Greenpeace à Norway Today - 3

Des militants du climat ont organisé une manifestation lundi pour empêcher un pétrolier de livrer du pétrole russe au terminal d’Esso à Tønsberg. Une vingtaine d’entre eux ont été interpellés par la police.

Des militants de Greenpeace et d’Extinction Rebellion ont tenté d’empêcher le pétrolier Ust Luga immatriculé à Hong Kong de livrer du pétrole au terminal de Slagentangen dans la municipalité de Tønsberg.

Cependant, la police sur les lieux a réussi à arrêter la manifestation prévue.

Découvrez les Aurores Boréales

Les militants sont entrés dans la zone de sécurité, où ils se sont enchaînés à la chaîne d’ancre du pétrolier afin que le navire ne puisse pas bouger. Au même moment, des militants d’Extinction Rebellion pénétraient dans la zone portuaire où le pétrolier devait accoster.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Des militants en kayak affichent des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Le pétrole alimente la guerre », « Arrêtez d’alimenter la guerre » et « Pas de guerre ».

Au final, tous les militants, aussi bien en mer que sur terre, ont été enlevés et ramenés par la police, a indiqué le district de police du Sud-Est dans un communiqué.

Greenpeace Norvège : Fiers que nous ayons arrêté le pétrole russe pendant cinq heures

Responsable communication chez Greenpeace Norvège Aud Hegli Nordø Raconté La Norvège aujourd’hui que l’organisation maintient sa demande à la Norvège d’interdire l’importation de combustibles fossiles russes.

« Nous appelons le gouvernement norvégien à interdire l’importation de combustibles fossiles russes et exigeons qu’Esso annule ses contrats d’achat de combustibles fossiles à la Russie en cette période de guerre », a déclaré Nordø.

« La police a fait venir 14 militants d’Extinction Rebellion et sept militants de Greenpeace. Nous sommes fiers d’avoir arrêté le pétrole russe pendant cinq heures. Nous pensons avoir clairement indiqué qu’il existe une forte opposition à l’importation norvégienne de pétrole russe, qui, nous le savons, finance la guerre de Poutine », a-t-elle ajouté.

Les commentaires d’Esso

Esso Norway a confirmé la semaine dernière à Børsen de Dagbladet qu’ils étaient le destinataire du pétrole de Russie.

« Le contrat d’achat a été conclu avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Esso Norvège n’a pas d’autres contrats pour l’achat de produits en provenance de Russie », a déclaré Anne Fougner, directrice de l’information chez Esso.

Elle a souligné que la cargaison n’est pas couverte par les sanctions actuelles contre la Russie.

Le 18 mars, des sanctions de l’UE contre la Russie ont été introduites en Norvège. Cependant, Greenpeace Norvège a déclaré à Norway\.mw que le gouvernement norvégien ne faisait pas assez pour faire pression sur la Russie via les sanctions actuelles.

« Le gouvernement norvégien devrait interdire tout le pétrole et le gaz russes sans attendre les sanctions de l’UE. C’est vraiment du jamais vu que la Norvège importe encore du pétrole russe », a souligné Nordø.

Robin-Ivan Capar est contributeur et éditeur de Norway\.mw.

Source : #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no