Les pilotes traînent SAS devant le tribunal du travail norvégien - 3

La LO et la SAS Pilots’ Association poursuivent SAS devant le tribunal du travail en raison de ce qu’ils considèrent comme des violations illégales des réglementations sur la vie professionnelle.

Roger Klokset de l’Association norvégienne des pilotes SAS a confirmé l’information à Norwegian Broadcasting (NRK).

L’association des pilotes exige qu’environ 560 pilotes retrouvent leur emploi après avoir été licenciés pendant la pandémie.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Tout le monde a obtenu un accord sur le réemploi, mais SAS a contourné les dispositions de la vie professionnelle pour éviter cela », a écrit l’Association des pilotes norvégiens dans un communiqué de presse.

Allez voir les Baleines en Catamaran

SAS rejette les accusations

Le contexte de l’affaire est que les pilotes SAS qui ont été licenciés à la suite de la pandémie corona doivent demander à retrouver leur emploi via de nouvelles filiales.

« SAS a rompu les accords avec les pilotes, et les mesures qu’ils essaient de prendre sont, à notre avis, graves et illégales. SAS défie la vie professionnelle moderne et décente d’une manière sans précédent en Scandinavie », a déclaré Klokset.

L’Association des pilotes norvégiens a annoncé le procès déjà en février. SAS a nié à plusieurs reprises avoir violé des accords en créant de nouvelles filiales.

« AS est d’avis que nous nous rapportons et agissons conformément à tous les accords conclus. Les pilotes ont depuis longtemps averti qu’ils n’étaient pas d’accord avec cela, et il est alors naturel que les problèmes reçoivent une clarification juridique », a déclaré le responsable de la presse John Eckhoff de SAS à NTB.

Prise en charge LO

L’Association des pilotes norvégiens reçoit le plein soutien de la Confédération norvégienne des syndicats (LO), qui estime que la question est importante en principe.

« La LO n’accepte pas les tentatives de SAS de s’organiser en dehors des accords conclus et des droits fondamentaux du travail. Cette affaire est, en principe, importante pour tous les employés en Norvège, et nous attendons avec impatience qu’elle soit jugée par un tribunal », a déclaré la dirigeante de LO, Peggy Hessen Følsvik, dans un communiqué de presse.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]