Le PST norvégien a réaffecté des ressources du contre-terrorisme au contre-espionnage en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie - 3
Photo : Javad Parsa / NTB

La guerre en Ukraine a affecté les priorités du Service de sécurité de la police (PST) – les personnes qui travaillaient sur le terrorisme ont été transférées au contre-espionnage.

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février, les efforts contre l’activité russe sur le territoire norvégien se sont retrouvés en tête de l’agenda du PST, selon le journal Klassekampen.

Découvrez les Aurores Boréales

« Nous avons temporairement déplacé plusieurs analystes qualifiés pour travailler sur le contre-espionnage », a déclaré le chef par intérim du PST, Roger Berg.

Il a confirmé que des personnes et d’autres ressources avaient été déplacées à l’interne. Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait maintenant moins de personnes travaillant dans la lutte contre le terrorisme, Berg a répondu :

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Nous avons déplacé certaines personnes pour travailler sur le contre-espionnage, c’est exact.

« Nous travaillons sur plusieurs choses en même temps. Contre-espionnage, contre-terrorisme, beaucoup de choses. Mais, comme tout le monde, nous devons bien sûr établir des priorités », a ajouté Berg.

Ce printemps, le PST et la police ont reçu des fonds supplémentaires à la suite de l’attaque russe contre l’Ukraine.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no