PM Støre défend les exportations d'électricité - 3
Photo : Heiko Junge / NTB

Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre (AP) refuse d’intervenir sur le marché de l’électricité et le commerce extérieur malgré la crise actuelle des prix de l’électricité.

« A intervalles réguliers, il y a des périodes sèches ou des années entières sèches. Ensuite, nous avons besoin d’électricité de l’étranger pour couvrir notre propre déficit. Ce commerce est bon pour nous », a déclaré Støre dans une interview au journal Aftenposten/E24.

Découvrez les Aurores Boréales

De plus, il n’est pas favorable à une fermeture de la Norvège du marché européen de l’électricité, comme l’ont réclamé plusieurs partis politiques.

« C’est une pensée dangereuse – cela ne nous servirait pas bien. Cela pourrait entraîner une électricité plus chère et un manque d’électricité dans certaines situations. Nous pourrons difficilement importer de l’électricité lorsque nous en aurons besoin sans contribuer à d’autres pays lorsqu’ils en auront besoin. Il y a une réciprocité là-dedans », a déclaré Støre.

Découvrez un magnifique Fjord

Il estime que bon nombre des forces motrices derrière les prix élevés de l’électricité ne peuvent pas être contrôlées par la politique. Pourtant, il a noté que le gouvernement défendrait les personnes les plus durement touchées par la crise.

« Nous devons nous préparer à un hiver difficile. Nous devons être honnêtes et dire la vérité sur ce qui est à venir. Les prix de l’électricité seront plus élevés que ceux auxquels nous sommes habitués. C’est une crise énergétique européenne, qui nous affecte tous », a-t-il conclu.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]