Tous les Norvégiens de 55 ans se verront proposer un dépistage du cancer de l'intestin - 5
Akershus - ÅhusPhoto : Heiko Junge / NTB

Dans quelques années, tous les Norvégiens de 55 ans pourront participer à des examens du cancer de l’intestin. Si la maladie est détectée tôt, les perspectives de survie sont élevées.

Ceux qui acceptent de participer verront leur échantillon de selles analysé tous les deux ans jusqu’à leurs 65 ans. L’échantillon est prélevé à domicile et envoyé au laboratoire de l’hôpital universitaire d’Akershus. Si du sang au-dessus d’un certain niveau est détecté, on leur proposera un examen par caméra de l’intestin, une soi-disant coloscopie.

Le cancer de l’intestin est l’un des types de cancer les plus courants. Environ 4 500 personnes contractent un cancer de l’intestin chaque année et environ 1 600 en meurent chaque année. Si la maladie est détectée tôt, le traitement peut être commencé tôt. S’ils sont traités tôt, plus de 95 % des patients survivent à ce type de cancer, selon le registre du cancer.

Les femmes et les hommes d’Østfold et de Vestre Viken ont été les premiers à recevoir l’offre en mai de cette année. L’offre sera étendue au reste du pays l’année prochaine. Au total, il couvrira environ 70 000 personnes.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]