L'as de Man City, Phil Foden, révèle la plus grande différence entre Erling Haaland et Harry Kane - 3

La starlette de Manchester City, Phil Foden, a comparé son coéquipier du club Erling Haaland et son coéquipier international Harry Kane, suggérant qu’il existe une différence majeure entre les deux joueurs.

Haaland a fait un début de vie brillant avec les Blues après son départ estival du Borussia Dortmund, le leader norvégien inscrivant 23 buts et trois passes décisives en 18 apparitions dans toutes les compétitions. Le joueur de 22 ans est actuellement le meilleur buteur de la Premier League, avec Kane deuxième au classement.

L’attaquant de Tottenham Hotspur a marqué 12 buts dans l’élite jusqu’à présent cette saison et traîne Haaland par six. Les deux hommes devaient s’affronter en septembre, mais l’affrontement de City contre l’équipe londonienne a été reporté.

Allez voir les Baleines en Catamaran

A LIRE AUSSI : Phil Foden fait son entrée à Man City avant ses débuts en Coupe du monde

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Interrogé sur les similitudes et les différences entre Haaland et Kane, Foden – qui a joué aux côtés des deux attaquants – a suggéré que leur mouvement était différent.

« Eh bien, ils peuvent tous les deux marquer des buts, n’est-ce pas », a-t-il déclaré au Times. « Harry aime laisser tomber, il peut choisir cette passe, alors qu’Erling est plus, ‘Je veux être devant le but et y rester et tout ce qui se présente à moi, je vais marquer’. C’est un plaisir de jouer avec les deux. »

Kane est sous pression pour livrer pour l’Angleterre lors de la prochaine Coupe du monde au Qatar, la star des Spurs portant le brassard de capitaine et menant la ligne pour l’équipe de Gareth Southgate.

Cependant, Foden a insisté sur le fait que les Trois Lions ne pouvaient pas compter uniquement sur lui et que les autres attaquants de l’équipe devaient intervenir et livrer.

Il a ajouté: « Nous ne pouvons pas toujours compter sur Harry car les équipes vont essayer de le couper à cause de sa qualité. Il ne faudra pas seulement Harry pour intensifier ce tournoi. Nous, les joueurs attaquants, allons avoir pour intervenir aussi parfois. »

A LIRE SUIVANT :