Adevinta a réalisé un chiffre d'affaires de 4,2 milliards de NOK au troisième trimestre - 3

La société de rubriques Adevinta peut se remémorer 12 mois très difficiles lorsqu’elle présente jeudi matin ses résultats du troisième trimestre de l’année. Jusqu’à présent cette année, le cours de l’action a baissé de plus de 30 %, et la chute depuis le pic de l’été dernier approche les 60 %.

Découvrez les Aurores Boréales

D’avance, selon les estimations obtenues par Bloomberg, un chiffre d’affaires de 404,7 millions d’euros et un bénéfice avant impôt de 46,8 millions d’euros étaient attendus.

Fasit affiche un chiffre d’affaires de 408 millions d’euros, ce qui correspond à 4,2 milliards de NOK. Le bénéfice avant impôt s’est terminé à moins 48 millions d’euros, soit moins 496 millions de NOK.

Le bénéfice d’exploitation s’est terminé à moins 393 millions de NOK au troisième trimestre de l’année.

Découvrez un magnifique Fjord

Des milliards rasés

Adevinta possède un certain nombre de places de marché numériques sur, entre autres, les marchés de l’immobilier, des voitures d’occasion et de l’emploi, et a été séparé de Schibsted en 2019. Aujourd’hui, le groupe de médias norvégien détient toujours un tiers de l’entreprise.

Adevinta a volé haut pendant la pandémie avec une violente hausse de la Bourse, mais a été entraîné lorsque le marché, face à la hausse des taux d’intérêt et à la forte inflation, s’est tourné vers des actions de valeur plus traditionnelles.

Depuis le pic de prix de 188 NOK en août de l’année dernière, l’action a chuté de plus de 50 % et l’action s’est clôturée mercredi après-midi à un cours de clôture de 77,5 NOK. Cela valorise l’entreprise à 90,3 milliards de NOK à la Bourse d’Oslo.

Un arrêt brutal du marché des voitures d’occasion et des troubles généraux pour les entreprises technologiques ont ainsi conduit à d’énormes pertes boursières.

Néanmoins, 17 des 27 analystes qui couvrent l’action ont une recommandation d’achat, tandis que six recommandent une conservation. Seuls quatre recommandent de vendre. L’objectif de prix moyen est de 91,7 NOK.

De grosses dépréciations

Conséquence de l’effondrement des prix d’Adevinta, le grand propriétaire Schibsted a dû voir son résultat se retrouver dans le rouge de plusieurs milliards au troisième trimestre, grâce à une importante dépréciation de sa participation dans la société de petites annonces.

Dans le rapport du troisième trimestre de Schibsted, il a également été indiqué que le groupe envisageait de vendre trois pour cent des actions qu’il détient dans Adevinta afin d’améliorer sa situation financière.

Le rapport du troisième trimestre de jeudi de la société de petites annonces est également le deuxième rapport d’Antoine Jouteau en tant que PDG d’Adevinta, après avoir succédé cet été à Rolv Erik Ryssdal.

Lorsque l’entreprise a présenté les chiffres du deuxième trimestre, elle a répété un objectif de faible croissance à deux chiffres pour l’ensemble de 2022, et un bénéfice brut (ebitda) supposé compris entre 575 et 600 millions d’euros.

(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.