Ladeselskap a sécurisé plus d'un million de places de stationnement - collectant 525 millions - 3

Le fonds renouvelable français Marguerite investit 525 millions NOK dans la start-up Wattif EV. Le fonds d’investissement est spécialisé, entre autres, dans les infrastructures durables.

– Nous sommes très satisfaits à la fois du partenaire et de la taille du montant. Cela couvre nos besoins en capitaux pendant un an et demi, précise Robert Svendsen.

La société a construit un modèle commercial dans lequel elle construit des installations de recharge. Jusqu’à présent, ils ont sécurisé plus d’un million de places.

– Nos clients sont des propriétaires de parkings et des sociétés immobilières. Nous obtenons des endroits pour construire des bornes de recharge pour voitures électriques. Le modèle est basé sur une participation aux bénéfices en fonction de qui fait l’investissement. Dans la plupart des cas, nous possédons et exploitons le parc de recharge.

Désormais, les 525 millions seront principalement utilisés pour construire des installations de recharge dans des pays comme la Suède, l’Allemagne, l’Autriche, la Grande-Bretagne et l’Irlande.

– Comment est-il possible d’acquérir plus d’un million de places de parking ?

– L’un de nos plus gros clients est la plus grande société de stationnement de Suède avec plus de 300 000 places qu’elle exploite et où nous proposerons la recharge des voitures électriques. Nous avons des accords avec de nombreuses grandes sociétés immobilières pour l’exploitation des installations de recharge.

Il pense qu’il est possible d’augmenter la valeur des places de stationnement s’il existe une offre payante. Immeubles de bureaux, hôtels et centres commerciaux.

Jusqu’à présent, 50 usines ont été mises en service, la plupart en Suède.

100 vendeurs

L’entreprise a été créée en octobre 2021. Une nouvelle organisation est en cours de construction dans six pays et le siège social est à Bergen. 25 salariés ont été recrutés, en plus du fait qu’une force de vente de 100 personnes a été engagée.

– Beaucoup de choses ont changé en peu de temps. Nous avons créé l’entreprise il y a un peu plus d’un an. Nous mettons maintenant en place une équipe de direction solide, une nouvelle organisation et travaillons résolument à conquérir un nouveau marché.

– Pourquoi personne n’a fait ça avant ?

– Nous ne sommes pas tout à fait seuls, mais nous venons de Norvège, qui est le laboratoire mondial de la voiture électrique. Nous avons vu cela venir. Bergen a une part de 55 % de voitures électriques dans l’anneau de péage, et ce n’est qu’une question de temps avant que les grandes villes comme Londres et Berlin aient une part bien plus importante de voitures électriques.

Lorsque la disponibilité de la recharge augmentera, il estime que les ventes de voitures électriques s’accéléreront dans plusieurs pays européens. Wattif s’est retenu en Norvège, tandis que l’entreprise a continué en Suède.

– En Norvège, les voitures électriques représentent 80 % des ventes de voitures neuves. En Suède, il a été de 15 à 20 %, mais l’année dernière, la part des voitures électriques dans les ventes de voitures neuves a doublé. Lorsqu’une nouvelle voiture sur deux est une voiture électrique, quelque chose se passe. Puis les usines, les autorités et les utilisateurs contribuent à une augmentation explosive.

Quatre fondateurs

Pareto Securities a organisé l’émission, qui a eu lieu à une période où de nombreux investisseurs sont sur la clôture.

– Il y avait un grand intérêt malgré un marché incertain.

Lors d’une levée de fonds cet été, la société était valorisée à 165 millions de NOK. Puis, entre autres, Fredensborg d’Ivar Tollefsen est entré du côté de la propriété.

Svendsen ne souhaite pas commenter la valorisation de ce tour, mais confirme que Marguerite obtiendra la majorité des actions après l’émission de 525 millions.

Derrière l’entreprise se trouvent le quatuor d’entrepreneurs Bjørn-Erik Dale (40 ans) de Bærum, Morten Rørvik (49 ans) de Høyanger, Kåre Nystad (50 ans) de Bergen, en plus du susmentionné Svendsen, qui est le directeur général.(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.


Waiff a conclu des accords avec des propriétaires de parkings dans un certain nombre de pays.  Ici d'un parking au Royaume-Uni.

Waiff a conclu des accords avec des propriétaires de parkings dans un certain nombre de pays. Ici d’un parking au Royaume-Uni. (Photo : Wattif)