Les actionnaires de Hunter Group rejettent la dernière proposition de dividende - 3

Une assemblée générale extraordinaire du groupe Hunter a rejeté la dernière proposition de dividende du conseil d’administration, de 0,04 NOK par action, correspondant à environ 23 millions de NOK.

Dans un message, l’entreprise, qui est maintenant plus ou moins une coquille vide en bourse, déclare qu’un groupe composé des principaux actionnaires de l’entreprise estime qu’il est dans l’intérêt de Hunter de conserver l’argent dans l’entreprise et de l’utiliser pour de futurs investissements.

La part de Hunter a augmenté de près de 17% après la nouvelle.

« Le capital devrait plutôt être utilisé pour accélérer les négociations en cours et donc la mise en œuvre des projets, afin que l’entreprise soit suffisamment capitalisée dans un avenir prévisible », indique le rapport.

Il est en outre indiqué que la société travaille sur plusieurs projets et qu’une mise à jour du marché devrait intervenir dès que possible.

Parti du dividende

C’est à la fin du mois d’août de l’année dernière que la société s’est débarrassée de toute la flotte de pétroliers pour une somme de 3,8 milliards de NOK.

Dans les mois qui ont suivi, une vague de dividendes a été versée aux actionnaires, le plus récemment à la mi-février lorsqu’une assemblée générale extraordinaire a adopté deux dividendes de 0,51 NOK par action et 1,8 NOK par action. Au total, il a été question d’environ 1,3 milliard de NOK.

Au cours des deux premiers mois de 2023, l’investisseur Arne Fredly, qui était depuis longtemps le plus grand propriétaire de Hunter, a lancé une vente qui s’est finalement terminée par son départ de l’entreprise.

La semaine dernière, il est devenu clair que le président Henrik A. Christensen avait également vendu l’intégralité de ses avoirs.

Au moment de la rédaction de cet article, il existe un compte client dans la banque suédoise Avanza, qui est le principal actionnaire de Hunter, avec 11,94 % des actions. Le deuxième plus grand propriétaire est le PDG Erik Frydendal avec 6,8 % des actions, tandis que le directeur financier Lars Brynildsrud est le quatrième plus grand propriétaire avec 6,1 %.

Mieux vaut garder l’argent

DN a été en contact avec le patron de Hunter, Frydendal, qui confirme que c’est lui et le directeur financier qui ont voté contre la proposition de dividende.

– Nous pensons qu’il est préférable de garder l’argent dans l’entreprise. Un dividende de 0,4 øre par action couvre les opérations des 18 prochains mois, dit-il.

Le PDG déclare que l’entreprise étudie plusieurs projets.

– Il est coûteux de lever des fonds, donc cela nous donne un meilleur temps et de plus grandes opportunités de négociation en ne donnant pas de dividende.

(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.