Dans un champ de la mer du Nord, un tableau d'affichage permet de suivre la montée en puissance de la Norvège dans le secteur pétrolier. - 3

Au milieu d’un mur d’écrans dans la salle de contrôle dele champ pétrolier Johan Sverdrup d’Equinor ASA, en mer du Nord, s’affiche le décompte de la production de la journée – et une mesure de l’importance croissante de la Norvège pour la sécurité énergétique de l’Europe.

Lundi, ce chiffre tournait autour de 720 000 barils par jour. « D’ici la fin du mois, ou peut-être même avant, nous effectuerons un test de production pour voir si nous pouvons augmenter la production jusqu’à 755 000 barils de pétrole par jour », a déclaré Kjetil Hove, vice-président exécutif d’Equinor pour l’exploration et la production en Norvège, lors d’une visite de la plate-forme. « Dans ce cas, Sverdrup couvrira entre 6 et 7 % de la demande totale de pétrole en Europe. »