La route de l'Atlantique : Guide de la célèbre route norvégienne - 35

Avec ses paysages époustouflants, ses ponts et ses sentiers remarquables, la route de l’océan Atlantique est l’un des itinéraires routiers les plus célèbres de Norvège. Voici comment organiser un voyage inoubliable.

Popularisée par le rôle principal joué par Daniel Craig dans « Il n’est pas temps de mourir », la route de l’océan Atlantique n’est pas étrangère à ce qui se passe sous les projecteurs.

Image prise par un drone de la route de l'océan Atlantique en Norvège.
La route de l’océan Atlantique en Norvège est une attraction touristique majeure.

Cet envoûtant tronçon de cinq miles de la route 64 norvégienne a été porté à l’écran à de nombreuses reprises depuis son inauguration en 1989. Cette renommée en a fait une destination populaire pour les amateurs de voyages en voiture et les cinéphiles.

Considérée comme l’une des 18 routes panoramiques nationales de Norvège, la route de l’Atlantique a fait l’objet d’investissements considérables pour améliorer l’expérience des visiteurs. Ces investissements comprennent des installations telles que des toilettes, des voies piétonnes et d’autres attractions intéressantes.

Où se trouve la route de l’Atlantique ?

La route 64 relie Molde et Kristiansund, deux petites villes de la côte ouest de la Norvège. Sur cette route, le tronçon connu sous le nom de route de l’Atlantique relie la partie occidentale de l’île d’Averøy au continent.

Si ce trajet de cinq miles attire l’attention du monde entier, la « route panoramique » s’étend en fait sur une distance impressionnante de 22 miles, de Kårvåg à Bud. Les voyageurs peuvent ainsi vivre une multitude d’expériences au-delà du tronçon le plus célèbre, lorsqu’ils voyagent entre Molde et Kristiansund.

Présentation de la route de l’Atlantique

La Route de l’Atlantique – ou Atlanterhavsvegen comme on l’appelle en norvégien – est une merveille d’ingénierie moderne et l’un des points forts de tout voyage en Norvège.

Route de l'Atlantique en Norvège vue du ciel.
La route de l'Atlantique : Guide de la célèbre route norvégienne 53

Ses ponts caractéristiques, ses vues imprenables et ses aires de repos stratégiquement placées font de cette route une expérience incontournable pour tout voyageur itinérant. Il est également souvent possible de visiter la route lors d’excursions en bateau de croisière au départ de Molde ou de Kristiansund.

Pont de Storseisundet

Le joyau de la couronne de la Route de l’Atlantique est l’emblématique pont de Storseisundet. Souvent appelé « la route vers nulle part », ce pont en porte-à-faux est le plus long des huit ponts de la route, mesurant 260 mètres.

Sa conception inhabituelle crée une illusion d’optique lorsqu’on l’aborde sous un angle particulier, donnant l’impression que la route s’arrête brusquement et se jette dans la mer.

Cette caractéristique à elle seule fait de Storseisundet une occasion remarquable de prendre des photos et une expérience palpitante, semblable à des montagnes russes, pour les conducteurs et leurs passagers.

Pont de Storseisundet sur la route de l'Atlantique en Norvège.
Pont de Storseisundet sur la route atlantique de Norvège.

Le pont de Myrbærholm est un autre endroit impressionnant. De chaque côté de la route, des passerelles ont été spécialement aménagées pour permettre aux pêcheurs passionnés de s’essayer à la pêche. Grâce au fort courant de marée, il est possible de pêcher le cabillaud, le colin, le maquereau et le lieu noir.

Aires de repos et points de vue

Tout au long de la Route de l’Atlantique, plusieurs aires de repos et points de vue sont stratégiquement placés pour vous permettre de faire une pause et de vous imprégner du paysage époustouflant.

Eldhusøya est l’une de ces aires de repos. Située sur un îlot, cette aire de repos est entourée d’un sentier flottant. Les visiteurs peuvent se promener sur le sentier de 700 mètres de long tout en profitant d’une vue à 360 degrés sur l’océan, et peut-être même apercevoir la faune locale.

L’aire de repos possède également un joyau architectural sous la forme d’un bâtiment de service conçu pour se fondre dans le paysage. À l’intérieur, les visiteurs peuvent trouver un café et des installations pour une halte idéale.

Passerelle à Eldhusøya sur la route de l'Atlantique.
Passerelle à Eldhusøya sur la route de l’Atlantique.

Un peu plus loin sur la route, vous trouverez le point de vue Askevågen, une merveille architecturale d’aire de repos conçue par Reiulf Ramstad Arkitekter.

Ses grandes fenêtres protègent les visiteurs des embruns tout en offrant une vue panoramique sur l’Atlantique, ce qui en fait un lieu de prédilection pour les photographes.

Île de Håholmen

Les points forts de la route de l’Atlantique ne se trouvent pas tous le long de la route elle-même. Non loin de la route, vous pourrez apercevoir une collection de chalets de vacances regroupés sur l’île de Håholmen.

Autrefois importante communauté de commerce et de pêche, Håholmen est aujourd’hui un village protégé qui propose des événements d’entreprise et des hébergements rustiques pour les voyageurs. En haute saison, il est possible de se rendre à Håholmen en bateau depuis l’aire de repos de la Route de l’Atlantique sur l’île de Geitøya.

Même si vous ne visitez pas Håholmen, une halte sur Geitøya est une bonne occasion de vous dégourdir les jambes et de savourer un pique-nique tout en profitant d’une vue imprenable sur la mer et les montagnes.

Hébergement sur l'île de Håholmen.
Logement sur l’île de Håholmen.

La route de l’Atlantique à vélo

Pour ceux qui préfèrent les deux roues aux quatre roues, la route fait partie intégrante de la route cyclable nationale 1 de Norvège. Cet itinéraire très prisé des amateurs de cyclisme s’étend sur toute la côte norvégienne, entre Bergen et le Cap Nord. Elle fait également partie de l’itinéraire paneuropéen EuroVelo1.

Cependant, il est essentiel de faire preuve de prudence pendant les mois d’été, en raison du trafic intense, des distractions potentielles, des vents forts et des embruns occasionnels.

Au-delà de la route de l’Atlantique

Nombreux sont les automobilistes qui rêvent de s’embarquer pour un road trip autour des fjords norvégiens à couper le souffle, et la Route de l’Atlantique figure souvent en haut de leur liste de souhaits.

Cependant, cette région majestueuse mérite plus qu’un simple trajet de dix minutes sur ses ponts. Pour vous imprégner véritablement de la riche culture et des paysages uniques de la région, envisagez de planifier un itinéraire plus long.

Kristiansund

La ville côtière de Kristiansund est un point de départ idéal. Elle est connue pour son grand nombre de restaurants de poissons et de fruits de mer très réputés.

Vue de la côte de Kristiansund.
Kristiansund.

Cette ville est également la porte d’entrée du tunnel de l’océan Atlantique, qui a considérablement facilité l’accès à la route de l’Atlantique depuis son ouverture en décembre 2009. Entièrement dépourvu de péage depuis 2020, ce tunnel sous-marin de 3,5 miles de long est une autre prouesse d’ingénierie qui vaut la peine d’être vécue.

Île d’Averøy

En sortant du tunnel de l’océan Atlantique, vous serez accueilli par la pittoresque île d’Averøy.

Au lieu de vous engager directement sur la route de l’Atlantique, ralentissez et explorez le charmant vieux village de pêcheurs de Sveggen. C’est l’occasion d’une promenade côtière qui offre des vues époustouflantes et une atmosphère sereine.

Visitez l’église historique de Kvernes, un bel exemple de l’architecture norvégienne des églises à douves, ou imprégnez-vous de l’histoire et de la culture locales au musée rural de Kvernes, situé à proximité. Tout en profitant des paysages accidentés de l’île, gardez un œil sur la faune locale.

Village de pêcheurs Bud

Les maisons animées du front de mer évoquent le passé de Bud, qui était un important comptoir commercial le long de la route côtière entre Bergen et Trondheim. Aujourd’hui, Bud offre une ambiance plus tranquille et intrigue les visiteurs par son charme et son histoire de guerre importante.

Village de pêcheurs de Bud, dans l'ouest de la Norvège.
Village de pêcheurs de Bud.

Le fort côtier d’Ergan, construit par les occupants allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, témoigne de son passé. Il est aujourd’hui restauré et sert de musée commémoratif de la guerre. En outre, une colonie de mouettes tridactyles qui ont fait de Bud leur résidence d’été offre aux amoureux de la faune et aux photographes un sujet d’observation intéressant.

Œuvre d’art côtière de Vevang

L’extrémité ouest de la célèbre route vous mène à Vevang. Connu pour son sentier côtier et ses vues impressionnantes sur le paysage océanique, Vevang offre également des surprises artistiques.

Le long du sentier, les visiteurs rencontreront la « Columna Transatlantica », une sculpture en marbre de l’artiste Jan Freuchen. Cette œuvre d’art unique, inspirée des colonnes grecques renversées, contraste magnifiquement avec les éléments naturels environnants.

Vue sur l’océan à Askevågen

Si votre amour pour les vues sur l’océan n’est toujours pas assouvi à la fin de votre voyage, Askevågen est l’endroit idéal.

Le point de vue construit à cet effet à l’extrémité du brise-lames offre une vue panoramique à couper le souffle sur l’océan flanqué d’un littoral montagneux, concluant ainsi votre aventure sur la route de l’Atlantique sur une note majestueuse.

Avez-vous déjà parcouru la route de l’Atlantique en Norvège ? Faites-nous part de vos impressions et de vos moments préférés dans les commentaires ci-dessous. Nous serions ravis d’avoir de vos nouvelles !