L'autorité de régulation norvégienne va infliger une amende à Meta pour violation de la vie privée - 3

OSLO, 17 juillet (Reuters) – Meta Platforms (META.O), propriétaire de Facebook et d’Instagram, se verra infliger une amende d’un million de couronnes (100.000 dollars) par jour pour violation de la vie privée, à moins qu’il ne prenne des mesures correctives, a déclaré lundi l’autorité norvégienne de protection des données, dans une décision qui pourrait avoir des implications plus larges en Europe.

Le régulateur Datatilsynet a déclaré qu’il facturerait l’amende chaque jour à partir du 4 août jusqu’au 3 novembre, à moins que Meta ne prenne des mesures.

Il a déclaré que Meta ne pouvait pas collecter des données sur les utilisateurs en Norvège, telles que leur localisation physique, et les utiliser pour cibler la publicité, ce qu’on appelle la publicité comportementale, un modèle commercial commun aux Big Tech.

« Il est tellement évident que cette pratique est illégale que nous devons intervenir immédiatement. Nous ne pouvons plus attendre », a déclaré à Reuters Tobias Judin, chef de la section internationale de Datatilsynet.

Meta a déclaré qu’il examinerait la décision de Datatilsynet et qu’il n’y aurait pas d’impact immédiat sur ses services.

Datatilsynet a saisi le Comité européen de la protection des données qui, s’il donne son accord, pourrait rendre l’amende permanente et élargir le champ d’application territorial de la décision en Europe.

« Cela mettrait une pression supplémentaire sur Meta », a déclaré M. Judin.

La décision de Datatilsynet intervient quelques jours après que la Cour suprême de l’Union européenne a jugé que Meta ne pouvait pas collecter les données des utilisateurs à des fins de publicité comportementale.

En décembre, l’autorité de régulation des données en Irlande (DPC), où se trouve le siège européen de Meta, a déclaré que l’entreprise devait mettre fin à cette pratique.

« Nous continuons à dialoguer de manière constructive avec le DPC irlandais, notre principal régulateur dans l’UE, concernant notre respect de sa décision », a déclaré Meta.

« Le débat sur les bases légales est en cours depuis un certain temps et les entreprises restent confrontées à un manque de certitude réglementaire dans ce domaine.

La Norvège n’est pas membre de l’Union européenne mais fait partie du marché unique européen.

La nouvelle a été rapportée pour la première fois par le radiodiffuseur norvégien NRK.

(1 $ = 10,0190 couronnes norvégiennes)

Reportage de Gwladys Fouche, rédaction d’Anna Ringstrom et Jason Neely

Nos normes : Les principes de Thomson Reuters Trust.