Conditions météorologiques extrêmes en Europe : La Norvège envisage de nouvelles évacuations, incendies de forêt au Portugal, canicule en Espagne - 11

Par Euronews avec Agences

Publié le
11/08/2023 – 08:25Mise à jour 12:23

Des pluies torrentielles et des inondations en Norvège et en Croatie aux températures caniculaires en Espagne et au Portugal, nous faisons le point sur le temps qu’il a fait cette semaine en Europe.

Norvège : De nouvelles évacuations sont envisagées

De nouvelles évacuations ont été envisagées vendredi dans le sud-est de la Norvège, où le niveau d’eau des rivières et des lacs en crue a continué à augmenter après des jours de pluies torrentielles.

PUBLICITÉ

D’énormes quantités d’eau, jonchées d’arbres cassés, de débris et d’ordures, dévalaient les rivières habituellement sereines. Elles ont inondé des maisons abandonnées, laissé des voitures recouvertes de boue et submergé des campings.

L’un des endroits les plus touchés est la ville de Hønefossen, où la rivière Begna est sortie de son lit et où les autorités envisagent de déplacer davantage de personnes en aval par crainte de glissements de terrain. Jusqu’à 2 000 personnes ont déjà été évacuées.

« Nous essayons constamment d’anticiper. Nous sommes prêts à appuyer sur un bouton rouge encore plus grand », a déclaré Magnus Nilholm, responsable local des situations d’urgence dans la région de Hønefossen, à la chaîne de télévision norvégienne NRK.

Ivar Berthling, de la direction norvégienne des ressources en eau et de l’énergie (NVE), a déclaré à l’agence de presse norvégienne NTB que le niveau des eaux autour de Hønefossen, à quelque 40 kilomètres au nord d’Oslo, devrait continuer à monter et rester élevé au moins jusqu’à lundi. Plus au nord, près du lac Strondafjorden, le niveau de l’eau serait supérieur de 2,5 mètres à la normale.

La tempête Hans a frappé l’Europe du Nord lundi et mardi, entraînant des perturbations dans les transports, des inondations et des coupures d’électricité dans les régions nordique et baltique.

Croatie : La Drave atteint des sommets historiques

En Croatie, la rivière Drava a atteint un niveau record de 704 centimètres. Une cinquantaine de maisons de vacances situées le long de la rivière, de l’autre côté de la digue, ont été inondées.

Les récentes pluies torrentielles ont incité les autorités à déclarer l’état d’urgence dans certaines parties du pays.

Les autorités locales affirment maintenant que la situation est sous contrôle et que des sacs de sable sont installés pour empêcher les infiltrations.

« La situation devrait être surveillée de près pendant les deux ou trois prochains jours, mais nous espérons qu’il n’y aura pas de problèmes majeurs », a déclaré Tomislav Novosel, du Centre de défense contre les inondations des eaux croates.

Espagne : Troisième vague de chaleur de l’été

Pendant ce temps, l’Espagne subit sa troisième grande vague de chaleur de l’été, avec des températures atteignant 46º Celsius dans la ville de Valence, à l’est du pays.

PUBLICITÉ

Le gouvernement local a ouvert un abri spécial pour les sans-abri afin de leur permettre d’échapper au soleil et d’avoir accès à de la nourriture, de l’eau fraîche et une douche.

Le centre-ville était plus vide que d’habitude, de nombreuses personnes s’étant réfugiées sur les plages de Valence ou à la campagne.

« La nuit, nous utilisons l’air conditionné et un ventilateur », explique Roberto Gimenez, un habitant du quartier. « Pendant la journée, nous essayons de quitter la maison le plus tard possible si nous n’avons pas de travail à faire, et nous allons à la plage », ajoute-t-il.

L’agence météorologique espagnole a prévenu cette semaine que la température moyenne dans le pays pourrait atteindre un record de sept décennies.

« Il s’agira probablement des cinq jours d’août les plus chauds depuis 73 ans », a déclaré l’AEMET, l’agence météorologique nationale, qui a placé la quasi-totalité du pays en alerte météorologique rouge.

PUBLICITÉ

Portugal : Les gens fuient les incendies de forêt

De gigantesques incendies de forêt continuent de faire rage dans le sud du Portugal. Les vents et la chaleur extrême ont alimenté les incendies qui ont dévasté 15 000 hectares d’arbres.

Les incendies les plus importants ont été observés dans la région méridionale d’Odemira, où des milliers de personnes ont été évacuées, les incendies atteignant l’Algarve, une destination touristique très populaire.

Les experts estiment que les vagues de chaleur récurrentes, de plus en plus longues et intenses, sont une conséquence du changement climatique.

La péninsule ibérique subit de plein fouet les effets du changement climatique en Europe, avec des sécheresses et des incendies de plus en plus fréquents.