Moscou ajoute la Norvège à la liste des États "inamicaux - 3

Moscou, jeudi ajouté La Norvège a été ajoutée à la liste des pays « inamicaux » qui limitent le nombre d’employés locaux que sa mission diplomatique en Russie peut embaucher.

« Le gouvernement a inclus le Royaume de Norvège dans la liste des États étrangers qui commettent des actes inamicaux à l’encontre des missions diplomatiques et consulaires russes à l’étranger », a déclaré le cabinet des ministres de la Russie dans un communiqué.

Le décret gouvernemental limite à 27 personnes le nombre d’employés locaux que la Norvège peut embaucher dans ses missions diplomatiques en Russie.

La décision de Moscou intervient après que la Norvège, en avril expulsé 15 employés de l’ambassade de Russie accusés d’avoir travaillé sous couverture en tant qu’agents de renseignement. Russie a riposté deux semaines plus tard en expulsant 10 diplomates norvégiens.

Le président Vladimir Poutine a d’abord établi la liste des États « inamicaux » qui mènent des actions « hostiles » contre les missions russes à l’étranger en 2021.

Après avoir initialement limité la liste aux États-Unis et à la République tchèque, la Russie a élargi à la Grèce, au Danemark, à la Slovaquie, à la Croatie et à la Slovénie. Ces deux derniers pays se sont vus interdire l’embauche d’employés locaux dans leurs missions diplomatiques.

Les huit pays figurant sur la liste « inamicale » de la Russie ont tous exprimé leur soutien à l’Ukraine après l’invasion russe de 2022.

Bien que n’étant pas membre de l’UE, la Norvège a adopté des sanctions contre la Russie parallèlement à celles introduites par l’Union européenne.

La Russie tient à jour une liste distincte de pays « inamicaux » qui impose des sanctions à la Russie. des limites économiques sur des dizaines de pays occidentaux qui ont imposé des sanctions à Moscou pour avoir envahi l’Ukraine.