- Je n'ai jamais reçu de conseil selon lequel mon mari devrait vendre des actions individuelles - E24 - 3

La ministre des Affaires étrangères répète qu’elle aurait pu gérer différemment l’achat des actions de cet homme, mais affirme qu’elle n’a pas reçu de conseils sur l’opportunité de vendre ses actions.

Publié :

– On ne m’a jamais conseillé à mon mari de vendre ses actions individuelles. En même temps, je suis tout à fait ouverte sur le fait que j’aurais dû gérer cela de manière complètement différente, écrit-elle à NRK.

Cela survient après qu’Økokrim a déclaré mercredi après-midi qu’une décision serait prise quant à savoir si l’affaire Huitfeldt devait faire l’objet d’une enquête cette semaine.

– Je veux une transparence totale, écrit Huitfeldt à NRK et TV2.

Mercredi dernier, la ministre des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt (Ap) a admis qu’il y avait des raisons de croire qu’elle avait été incompétente dans plusieurs cas en raison des transactions sur les actions de son mari sur Oslo Børs.

Depuis qu’elle est ministre des Affaires étrangères, le mari d’Anniken Huitfeldt, Ola Flem (53 ans), a réalisé plus de 100 transactions en actions via sa propre société d’investissement. Il détenait entre autres des actions dans le groupe Kongsberg et Kitron.