La décision Huitfeldt arrive demain ou vendredi - E24 - 3
Actions des politiciens

Økokrim décidera demain ou vendredi d’ouvrir ou non une enquête contre la ministre des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt.

  • Ragnhild Vartdal
Publié :

Le dossier est en cours de mise à jour…

C’est ce qu’écrit Økokrim dans une déclaration au Dagens Næringsliv.

Mercredi dernier, la ministre des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt (Ap) a admis qu’il y avait des raisons de croire qu’elle avait été incompétente dans plusieurs cas en raison des transactions sur les actions de son mari sur Oslo Børs.

Elle a reconnu ses erreurs et a regretté de ne pas s’être familiarisée avec le trading des actions de son mari pendant son mandat de ministre.

Økokrim s’est rendu rapidement le même jour et a déclaré qu’il n’y avait actuellement aucune raison d’enquêter sur l’affaire.

Le lendemain, le chef d’Økokrim, Pål Lønseth, issu du parti travailliste, s’est déclaré incompétent pour évaluer si le parquet devait ou non enquêter sur l’affaire.

La manière dont Økokrim a communiqué dans cette affaire a suscité des réactions dans les milieux juridiques.

lire aussi

Professeur de droit : une enquête serait un gaspillage de fonds publics

Certains n’ont pas compris pourquoi Økokrim a pu conclure si rapidement que l’affaire ne justifiait pas une enquête, tandis que d’autres ont estimé que toute enquête serait un gaspillage de fonds publics.

Mardi, Økokrim a déclaré à E24 qu’ils travaillaient à dresser un tableau plus complet de l’affaire et qu’ils mèneraient certaines enquêtes sur les informations disponibles.

Mercredi, il est devenu clair que le procureur général a donné son feu vert pour que la directrice adjointe d’Økokrim, Inge Svae-Grotli, soit chargée de gérer l’affaire de compétence contre Huitfeldt, selon NRK.