Spéculation sur les tests nationaux - 3

De nombreux étudiants passent actuellement des examens nationaux. Nous pouvons vous assurer que leurs résultats sont corrects, écrit Frode Nyhamn, directeur de département à la Direction de l’Éducation.

Nous n’avons pas licencié les chercheurs du Frisch Center.

Ceci est un article de débat. Toutes les opinions exprimées dans le texte engagent la responsabilité de l’auteur. Si vous souhaitez participer au débat, vous pouvez lire comment procéder ici.

Aftenposten écrit le 7 septembre que la Direction de l’Éducation (Udir) pourrait avoir mal calculé les résultats des tests nationaux. Il est trompeur de parler d’une « erreur de calcul ».

L’affaire contient plusieurs erreurs et est basée sur un article du Frisch Center qui n’a été ni évalué par des pairs ni publié.

De nombreux étudiants passent actuellement des examens nationaux. Nous pouvons vous assurer que vos résultats sont corrects. Udir travaille en permanence pour utiliser à tout moment la meilleure méthode d’analyse pour mesurer l’évolution des compétences dans le temps.

Il s’agit d’un domaine en développement et il existe des désaccords entre les chercheurs sur la meilleure méthode d’analyse. Nous recevons des conseils professionnels pour choisir une méthode de l’Unité d’analyse quantitative de l’éducation (EKVA) de l’Université d’Oslo. Ils disposent d’une expertise spécialisée dans ce type d’analyse et veillent également à la qualité de nos calculs.

Au cours de la période 2014-2021, nous avons utilisé une méthode d’analyse différente de celle que nous utilisons aujourd’hui. L’ancienne méthode est ancrée dans la littérature spécialisée et a été choisie sur les conseils d’EKVA.

Nous tenons à souligner que nous avons décidé de changer de méthode d’analyse bien avant que le Centre Frisch ne présente ses analyses. Grâce aux nouveaux programmes d’études, de nouveaux tests nationaux ont été élaborés pour l’automne 2022. Cela a entraîné une interruption des mesures. Il était alors naturel de s’intéresser à la méthode d’analyse.

Il n’est pas vrai que nous ayons licencié les chercheurs du Frisch Center. Nous avons partagé des données et des informations sur nos analyses. Ils ont toujours su que nous étudiions les questions de choix de méthode en même temps que nous dialoguions avec eux. Udir doit être sûr du choix de la méthode avant que celle-ci ne soit définitivement décidée. Les chercheurs semblent avoir du mal à l’accepter.

Aftenposten écrit qu’Udir « ne peut pas partager ses propres calculs ». Nous sommes tenus de supprimer les informations personnelles identifiables dans l’année suivant la mise en œuvre, mais nous avons partagé les données à un niveau agrégé. Le Frischsenteret sollicite des informations qui ne sont pas disponibles dans l’outil que nous avons utilisé pour analyser les tests nationaux sur la période 2014-2021. Cependant, la documentation de cet outil est librement disponible.

Nous souhaitons à tous les enfants et jeunes bonne chance pour les examens nationaux !