&#13 ;

Le cabinet de sécurité israélien a cherché à prévenir les tensions diplomatiques et politiques en approuvant un plan visant à placer sous séquestre en Norvège les taxes qu’il perçoit au nom de l’Autorité palestinienne et qui sont destinées à la bande de Gaza.

Le bureau du Premier ministre a déclaré que les États-Unis et la Norvège avaient approuvé le plan de transfert mensuel de quelque 270 millions de NIS et que les États-Unis s’en portaient garants.

« Les fonds gelés ne seront pas transférés à l’Autorité palestinienne mais resteront entre les mains d’un pays tiers », a expliqué le cabinet du Premier ministre.

Ils « ne seront en aucun cas transférés, sauf avec l’approbation du ministre israélien des finances (Bezalel Smotrich), ni même par l’intermédiaire d’une tierce partie ».

Les Palestiniens rejettent l’implication d’Israël dans les fonds palestiniens

« Toute violation de l’accord permettrait au ministre des finances de geler immédiatement la totalité » des taxes perçues par Israël au nom de l’Autorité palestinienne.

Le ministre des affaires civiles de l’Autorité palestinienne, Hussein Al-Sheikh, parle à The Media Line dans son bureau à Ramallah. (crédit : THE MEDIA LINE)

Le plan est considéré comme une victoire pour Smotrich, qui dirige le parti sioniste religieux et qui a insisté sur le fait que les taxes ne peuvent pas être dépensées pour Gaza.

« Pas un seul shekel n’ira à Gaza », a déclaré M. Smotrich dans un message publié sur X après le vote, « et cette fois, la politique est soutenue par l’Amérique ».

Publicité

Depuis le début de la guerre, Smotrich s’efforce d’empêcher le transfert des taxes à Gaza.

La ministre des Missions nationales, Orit Struck (RZP), a félicité Mme Smotrich dans un message publié sur X, dans lequel elle qualifie la décision du cabinet de « décision politique impressionnante ».

Elle note que cette décision intervient après que Smotrich ait « convaincu le cabinet de déduire du budget de l’Autorité palestinienne l’argent destiné à Gaza » en plus des fonds déjà déduits pour compenser les paiements mensuels de l’Autorité palestinienne aux terroristes et à leurs familles.

Les États-Unis et la Norvège acceptent la position d’Israël

« Les États-Unis et la Norvège acceptent également la position d’Israël selon laquelle le transfert de l’argent vers Gaza est illégitime, et la clé est uniquement entre les mains du ministre des Finances, y compris les mesures punitives », a déclaré M. Struck, ajoutant que « c’est ainsi que les choses devraient fonctionner ».

Le ministre de la sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, s’est opposé au plan, expliquant qu’il n’empêcherait pas les Palestiniens de Gaza de recevoir les fonds.

« Malheureusement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu déplace constamment la ligne rouge », a déclaré M. Ben Gvir. Certains, à droite, fonctionnent encore selon les conceptions erronées qui ont permis l’attaque du 7 octobre menée par le Hamas contre Israël, a déclaré M. Ben Gvir.

Les Palestiniens ont rejeté le plan. Le secrétaire général du comité exécutif de l’OLP, Hussein Al-Sheikh, a publié sur X que « Nous rejetons toute déduction de nos droits financiers ou toute condition imposée par Israël qui empêche l’Autorité palestinienne de payer notre peuple dans la bande de Gaza ».

« Nous appelons la communauté internationale à mettre fin à ce comportement fondé sur la piraterie et le vol de l’argent du peuple palestinien et à forcer Israël à transférer tout notre argent », a-t-il écrit.

L’Autorité palestinienne a insisté sur le fait que, conformément au protocole de 1994 sur les relations économiques entre les deux entités, Israël doit transférer les redevances.

Le président américain Joe Biden a discuté du transfert des taxes palestiniennes avec M. Netanyahu lors de leur entretien vendredi. Selon la Maison Blanche, les deux dirigeants ont discuté des « progrès récents pour assurer que les revenus de l’Autorité palestinienne soient disponibles pour payer les salaires, y compris ceux des forces de sécurité palestiniennes en Cisjordanie. »&#13 ;

&#13 ;
&#13 ;

&#13 ;