Le Premier ministre norvégien Jonas Støre affirme que son pays peut être le moteur de l'Europe - 3

Le Premier ministre norvégien Jonas Støre est optimiste quant aux progrès de son pays dans la transition énergétique mondiale, en particulier en ce qui concerne l’abandon de la dépendance aux combustibles fossiles au profit d’une adoption plus large des sources d’énergie renouvelables. Compte tenu de l’importance croissante de la Norvège dans l’approvisionnement énergétique de l’Europe, cette transition ne saurait intervenir trop tôt. « Je pense que la transition énergétique est en cours… Pour la première fois, vous avez écrit un texte dans lequel tous s’accordent à dire qu’il y aura une transition vers l’abandon des combustibles fossiles », déclare M. Støre lors d’une vaste interview accordée à GZERO World en marge de la conférence de Munich sur la sécurité. M. Støre souligne les progrès considérables réalisés en dépit des tensions géopolitiques et des défis environnementaux qui prévalent.

Støre souligne l’esprit de collaboration de la communauté internationale, dont il a été témoin lors de la COP 28. Le Premier ministre souligne l’importance des incitations du marché, de l’innovation technologique et de la volonté politique dans la conduite de ces changements. « Vous n’y arriverez pas si vous ne mettez pas l’économie de marché au service de la transition. Støre et Ian évoquent également la nécessité d’un fonds pour les pertes et dommages afin de soutenir les pays les plus touchés par le changement climatique, soulignant les efforts en cours pour fournir des mécanismes financiers pour la préservation de l’environnement et le développement durable.

Voir l’épisode complet : Résoudre la crise énergétique de l’Europe grâce à l’énergie de la Norvège

Retrouvez GZERO World avec Ian Bremmer chaque semaine en ligne et sur la télévision publique américaine. Consultez les programmes locaux.