Les permis de séjour des réfugiés peuvent être retirés - 3

Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique a instruit les autorités de l’immigration que le statut de réfugié et les permis de séjour peuvent être retirés une fois qu’il n’y a plus besoin de protection.

« Ces instructions représentent un resserrement important de la pratique de l’asile en Norvège. Les personnes qui n’ont plus besoin de protection doivent retourner dans leur pays d’origine et aider à le reconstruire une fois qu’il sera sûr », a déclaré le ministre de l’Immigration et de l’Intégration Sylvi Listhaug (Parti du progrès).

Les instructions font suite à l’accord du 19 novembre 2015 entre le Parti travailliste, le Parti conservateur, le Parti du progrès, le Parti chrétien-démocrate, le Parti du centre et le Parti libéral sur les mesures à prendre pour faire face à la crise des réfugiés. La Convention des Nations Unies sur les réfugiés prévoit le retrait du statut de réfugié une fois que le besoin de protection internationale ne s’applique plus.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

«Jusqu’à présent, ni la Norvège ni aucun autre pays européen n’a fait un usage intensif de cette opportunité. Cela signifie que ces instructions marquent un changement significatif dans la pratique de l’immigration», a déclaré Mme Listhaug.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Selon les instructions, la Direction de l’immigration (UDI) doit envisager de retirer le statut de réfugié s’il y a des changements dans la situation politique, des droits de l’homme ou de la sécurité dans le pays d’origine d’un réfugié, ou tout autre facteur indiquant qu’il serait sûr de retourner.

Ces instructions ne s’appliqueront pas aux réfugiés du quota ni aux réfugiés qui ont déjà obtenu un permis de séjour permanent ou un permis de séjour pour des raisons humanitaires.

Dans les cas où les conditions de retrait du statut de réfugié sont remplies, la Direction doit examiner si la personne concernée a néanmoins droit à un permis de séjour en raison de considérations humanitaires fortes ou de liens particulièrement étroits avec la Norvège, ou parce que cela est requis par les obligations internationales de la Norvège.