Un enfant sur cinq victime de violences de la part de ses parents - 3
Abus sur mineur. Photo : pixabay.com

Un adolescent norvégien sur cinq déclare avoir été victime de violences physiques de la part d’au moins un de ses parents dans son enfance, selon un nouveau rapport de NOVA.

Alors que 21% ont déclaré avoir été victimes de violences, la proportion de ceux qui déclarent avoir été victimes d’agressions aggravées, telles que des coups de poing, est de 6%, écrit Aftenposten.
Dans une étude similaire de 2007, 25% ont déclaré avoir été victimes de violence, alors que le pourcentage était le même qu’aujourd’hui pour les voies de fait graves.
– (EN) Il est très gratifiant que les formes de violence moins graves aient diminué. Je pense que la raison en est une connaissance accrue, des campagnes de sensibilisation et les parents eux-mêmes , déclare le professeur Svein Inge Moss de l’Université d’Oslo.
La diminution concerne principalement la violence légère de la part des mères, selon le rapport. Néanmoins, les répondants sont plus nombreux à déclarer avoir subi des violences de la part de leur mère (20 %) que de leur père (14 %). Selon Moss Inge, c’est peut-être parce que les mères sont souvent responsables des soins quotidiens des enfants.
Il y a eu peu de changements dans le pourcentage d’adolescents qui ont été témoins de violences entre leurs parents et qui ont été victimes de violences sexuelles en dehors de la famille.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Source : NTB scanpix / Norway\.mw