Statoil arrête progressivement la centrale de cogénération de Mongstad - 3
Siège social d’Equinor.Photo. La Norvège aujourd’hui Médias

La centrale de cogénération de chaleur et d’électricité (CHP) de Mongstad est décidée à être arrêtée après plusieurs années d’exploitation non rentable. Les autres opérations du complexe se poursuivront comme avant.

« La raison de cette décision est que la cogénération a été moins utilisée que prévu en raison de la baisse de la demande de vapeur à Mongstad. Cela a entraîné de graves pertes d’exploitation et des mesures d’ajustement de l’activité sont inévitables », a déclaré Grete Haaland, vice-présidente principale de la gestion des actifs dans le marketing, le midstream et le traitement chez Statoil.

Découvrez les Aurores Boréales

La cogénération a été développée en 2010 pour améliorer l’efficacité énergétique à Mongstad et pour sécuriser l’approvisionnement en énergie des clients industriels et autres de la région et du plateau continental. Une partie du gaz utilisé à la cogénération est fournie par le biais d’un accord séparé avec la licence Troll. Statoil Refining Norway AS (la raffinerie de Mongstad) et les partenaires de la licence Troll ont convenu de résilier l’accord gazier existant avec effet au 31 décembre 2018.

La cogénération fonctionnera comme aujourd’hui jusqu’à ce que l’approvisionnement en gaz en vertu de l’accord existant soit terminé et que l’exploitation normale de la centrale électrique cesse.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Le CHP fonctionnera normalement jusqu’à la résiliation. Au cours de cette période de deux ans, des sources alternatives de vapeur et des solutions pour des opérations sûres et stables pour la raffinerie seront élaborées », a déclaré Haaland.

Statoil adaptera la raffinerie aux nouvelles conditions d’exploitation. Une conséquence de l’arrêt des opérations de la cogénération est une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 250 à 300 000 tonnes par an.

Source : statoil.com / Norway.mw