L'Église norvégienne critique le Conseil islamique - 3

Que le Conseil islamique ait employé une femme portant un nikab pourrait détruire le grand dialogue que nous avons dans la société, a déclaré Berit Hagen Agøy de l’Église norvégienne.

Lorsque le secrétaire général, Agøy, du Conseil interculturel de l’Église norvégienne, s’est exprimé dans le débat sur le nikab, c’était la première fois qu’un représentant de l’Église norvégienne se prononçait publiquement sur l’affaire, a rapporté le journal Klassekampen.

En mars, on a appris que le Conseil islamique de Norvège (IRN) avait employé le nikab portant Leyla Hasic en tant que consultant administratif, un poste pour lequel le ministère de la Culture avait accordé des fonds pour renforcer les travaux de construction de ponts entre la communauté dans son ensemble et le dialogue entre communautés religieuses.

Découvrez un magnifique Fjord

Après la nomination, plusieurs mosquées ont menacé de se retirer de l’organisation faîtière, et la ministre de la Culture, Linda Hofstad Helleland (Høyre – H) a envisagé de retirer la subvention.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

«Cela a été imprudemment fait. Ils avaient fait preuve d’un manque de jugement quant aux signaux que la nomination envoyait à la communauté.

L’emploi d’une femme portant un nikab semble déranger pour beaucoup, et pourrait détruire le grand dialogue que nous avons dans la société. Ce
crée un débat déroutant et un sentiment d’incertitude », a déclaré Agøy à Klassekampen.

L’Église norvégienne a contribué à la création de l’IRN au début des années 1990. Depuis lors, les deux plus grands représentants de l’islam et du christianisme en Norvège entretiennent un dialogue régulier. Les désaccords ont jusqu’à présent été traités en interne.

« Beaucoup de gens se demandent pourquoi l’IRN a choisi de le faire et dans quelle mesure ils comprennent eux-mêmes ou réfléchissent à l’impact que cela a sur le débat de société », a-t-elle ajouté.

Le Conseil islamique n’a pas commenté l’article de Klassekampen.

Source : NTB scanpix / Norway.mw