Un groupe criminel organisé démantelé en Grèce - 3

Un groupe criminel organisé trafiquant de migrants démantelé en Grèce

La Norvège aujourd’hui (Europol): Un groupe criminel organisé impliqué dans le trafic de migrants de la Grèce vers d’autres pays de l’Union européenne est démantelé à Athènes, en Grèce. L’opération est menée conjointement par Attika Aliens Division, Europol et la National Crime Agency du Royaume-Uni, après plusieurs mois d’enquête.

Dans cette grande opération à Athènes fin mai, un total de 12 personnes sont arrêtées, dont sept sont membres du groupe criminel organisé.

Quatre des personnes arrêtées sont des migrants qui étaient sur le point d’être passés clandestinement. En outre, un ressortissant afghan est arrêté pour possession d’une fausse carte d’identité. Sept membres du groupe criminel organisé ont déjà été arrêtés.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Les membres du réseau ont reçu jusqu’à 16 000 € par personne transportée illégalement, l’argent étant transféré via le système informel de transfert d’argent Hawala.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Route des Balkans vers l’Allemagne

En ce qui concerne le modus operandi, le groupe du crime organisé se compose de deux sous-équipes. Les deux sous-équipes sont impliquées dans le trafic de migrants principalement en provenance de Grèce, soit par voie terrestre en utilisant la « route des Balkans », soit par voie aérienne.

En particulier, pour faciliter la route des Balkans, les migrants franchissent la frontière entre la Grèce et l’ancienne République yougoslave de Macédoine. De là, d’autres membres du groupe récupèrent les migrants et organisent le transport ultérieur vers les pays de destination.

Sur la base de l’enquête, pour chaque étape du voyage, le réseau reçoit entre 1 000 et 2 000 € par personne, les principales destinations étant l’Autriche, l’Allemagne et, dans certains cas, les Pays-Bas. Par ailleurs, une des équipes transporte illégalement des migrants par voie aérienne, principalement via l’aéroport international d’Athènes mais aussi les aéroports nationaux d’Héraklion et de Mytilène.

Les migrants reçoivent soit de faux documents, soit les passeports authentiques d’autres personnes. Les prix facturés aux migrants dépendent du pays de destination souhaité.

Pour les pays de l’UE, le prix varie de 4 000 € à 6 000 €, sauf pour le Royaume-Uni où le prix varie de 8 000 € à 10 000 €. Un voyage facilité au Canada était de 16 000 € par personne.

Selon l’enquête, le réseau est impliqué dans 26 affaires de facilitation – 11 d’entre elles utilisant le transport aérien, 14 par voie terrestre et une par voie maritime.

Plusieurs confiscations

Des perquisitions ont eu lieu dans des maisons et des magasins du centre d’Athènes, où ont été confisqués (entre autres) :

  • 17 passeports
  • 8 cartes d’identité
  • 2 documents de voyage afghans
  • 2 documents de demande d’asile
  • 3 cartes d’embarquement
  • 3 400 € en espèces
  • Attestation de demande de titre de séjour
  • 24 téléphones portables
  • visas allemands
  • 3 ordinateurs portables.

© Europol / La Norvège aujourd’hui